Accueil Economie Le Maroc présente ses capacités économiques à Genève

Le Maroc présente ses capacités économiques à Genève

245
0

Le potentiel du Maroc en termes d’attractivité des investissements et sa position de pôle vers l’Afrique ont été mis en lumière lors d’une rencontre récemment organisée à la Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève, en présence d’un groupe d’opérateurs économiques et d’entrepreneurs suisses.
Cette rencontre, organisée par la Chambre de Commerce Suisse au Maroc et la Chambre de Commerce, d’Industrie et des Services à Genève, sur le thème « Focus Maroc » s’est distinguée par des présentations mettant en exergue les opportunités offertes par le Royaume aux investisseurs, notamment la stabilité politique et institutionnelle. , et la maîtrise des équilibres macro-économiques. La position géographique stratégique au carrefour de l’Europe et de l’Afrique et la diversification de l’économie.
Les participants ont également évoqué les accords de libre-échange signés avec une cinquantaine de pays, qui permettent l’accès à un marché qui comprend plus d’un milliard de consommateurs, ainsi que l’adoption de stratégies qui donnent plus de clarté aux investisseurs. Ils ont également discuté des solides fondamentaux macroéconomiques du Maroc, notamment un taux de croissance positif et une inflation maîtrisée.
L’accent a également été mis sur le développement d’infrastructures aux standards internationaux, dont le port Tanger Med, l’implantation de plusieurs zones industrielles et la performance du pôle financier de Casablanca.
Les intervenants se sont arrêtés sur l’orientation du Royaume comme porte d’entrée vers l’Afrique, notant que les entreprises marocaines sont fortement présentes dans divers secteurs stratégiques au niveau du continent.
Dans une présentation intitulée « Le Maroc… Terre d’investissement et porte d’entrée vers l’Afrique », Ali Mahrez, de l’Agence marocaine pour le développement des investissements et des exportations, a souligné la stabilité dont jouit le Maroc sous la houlette de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.
Il a également évoqué les caractéristiques de l’environnement propice aux affaires, l’ensemble attractif d’incitations à l’investissement, la disponibilité de complexes industriels, les infrastructures de classe mondiale, la situation stratégique du Royaume, les multiples accords de libre-échange et de main-d’œuvre jeune et qualifiée, en plus du développement de secteurs industriels performants.
Pour sa part, Lamia Marzouki, directrice générale adjointe du Pôle Casablanca Finance City, a souligné les qualités qui font du hub de Casablanca « un pôle économique et financier et une plateforme de lancement vers l’Afrique ».
Elle a mentionné que Casablanca Finance City est depuis plusieurs années la première place financière africaine, selon le classement du Global Financial Centers Index « Global Financial Centers Index ».
Elle a indiqué que grâce à la localisation unique du Royaume, « Casablanca Finance Pole a su attirer plus de 200 membres, qui aujourd’hui, depuis Casablanca, dirigent leurs entreprises au niveau du continent africain ».
Elle a ensuite détaillé les trois axes de la « proposition de valeur » de la Place financière de Casablanca, à savoir, le climat des affaires privilégié, une communauté d’affaires collectivement intelligente et la composante lifestyle.
Pour sa part, le directeur général de l’Autorité portuaire Tanger Med, Mehdi Tazi Rifi, a évoqué, chiffres à l’appui, les qualifications, l’orientation et les perspectives de croissance uniques de Tanger Med en tant que pôle de services logistiques en Afrique et dans le monde.
Il a souligné que cette structure portuaire équilibrée « comprend au total 10 milliards de dollars d’investissements, dont 7 milliards d’investissements privés réalisés notamment par des acteurs majeurs dans le domaine de la logistique et d’autres acteurs industriels qui ont choisi Tanger Med comme plate-forme de production ». , développement de pôles logistiques et export. vers les marchés mondiaux.
Il a donné un aperçu des différentes activités et composantes de ce complexe portuaire mondial qui, avec 130 millions de tonnes de marchandises et 8 millions de conteneurs, est le premier port à conteneurs en Afrique en 5 ans et le premier port en Méditerranée en deux ans. Cette performance reflète la « compétitivité logistique » de la plateforme portuaire.
Dans son allocution, le directeur général de la Chambre de commerce, d’industrie et des services de Genève, Vincent Sobelia, a souligné que « le Maroc est un partenaire économique majeur pour la Suisse, un marché de premier plan et une source de croissance, surtout pour une économie exportatrice comme la L’économie suisse. »
Il a souligné que « le Maroc, de par sa situation géographique, est aussi un lien avec l’Afrique et une puissance économique sur le continent », notant que « toutes les conditions sont réunies pour établir des relations fructueuses » entre le Maroc et la Suisse.

Lire aussi:  La Banque européenne lance une ligne de 163 millions d'euros

Marrakech, 2022-05-04 19:53:49 (Maroc-Actu) –

Article précédentLe taux de change du dirham s’améliore par rapport à l’euro de 0,8%
Article suivantVers une nouvelle conception du système de déclaration obligatoire de propriété