Accueil Auto/moto Le Peugeot e-Rifter « espagnol » atteint une part de 18,5 % parmi les...

Le Peugeot e-Rifter « espagnol » atteint une part de 18,5 % parmi les véhicules commerciaux électriques en février.

1078
0

Marrakech, 7 mars. (Maroc-Actu) –

Le Peugeot e-Rifter, fabriqué dans l’usine du groupe Stellantis à Vigo, a pris la première place sur le marché espagnol des véhicules utilitaires entièrement électriques, après avoir enregistré 75 unités, soit une pénétration de 18,5 %, a déclaré l’entreprise dans un communiqué.

L’e-Rifter a une esthétique entièrement électrique et les performances et l’espace intérieur de ses homologues à moteur à combustion. Le modèle est disponible en version standard à cinq places et en version longue à sept places.

Lire aussi:  Audi autorise une partie de ses moteurs diesel V6 à fonctionner avec des carburants renouvelables

Le modèle utilise une batterie lithium-ion à 18 modules d’une capacité de 50 kilowattheures (kWh), ce qui lui permet de développer 136 chevaux, avec une autonomie pouvant atteindre 280 kilomètres sur le cycle WLTP.

Pour sa part, la Peugeot 3008 a été la voiture hybride rechargeable la plus vendue en février, avec 382 unités représentant 9,2% de la catégorie des voitures hybrides rechargeables.

Elle a également atteint la première place dans le canal de vente aux particuliers, avec 102 immatriculations et un taux de pénétration de 9,1 %. Depuis le début de l’année jusqu’au mois dernier, elle est en tête du segment des véhicules hybrides rechargeables, avec 673 immatriculations et une part de 9,4 %.

Lire aussi:  Le PSOE, le PP et Vox rejettent au Congrès l'idée de Más País d'interdire les publicités pour les voitures diesel en 2025.

La nouvelle Peugeot 3008 propose la version Hybrid 300, avec quatre roues motrices et jusqu’à 300 ch, et l’Hybrid, avec roues motrices avant, qui développe 225 ch.

Article précédentL’expérience Viking inspire la manière de récolter de l’oxygène sur Mars
Article suivantMaroc-Actu.-Samsung reconnaît une faille de sécurité qui a exposé le code source du Galaxy