Accueil Economie Le phénomène de l’effondrement des colonies d’abeilles est de retour

Le phénomène de l’effondrement des colonies d’abeilles est de retour

215
0

En fin de semaine dernière, les apiculteurs ont tiré la sonnette d’alarme sur l’émergence du phénomène d’effondrement des colonies d’abeilles, soulignant qu’il est réapparu sous forme de foyers épidémiques dans certaines régions du Royaume.
L’Union des apiculteurs du Maroc, dans une lettre d’information adressée aux responsables gouvernementaux et au responsable de l’Union nationale des apiculteurs du Maroc, a averti que l’évolution du secteur apicole dans notre pays et les circonstances auxquelles il est confronté appellent une intervention rapide. pour sauver ce qui peut l’être avant qu’il ne soit trop tard, s’interrogeant sur l’efficacité du médicament farro. Les violations actuelles, et ce que le processus de distribution peut connaître des violations, et les déséquilibres et manipulations des appuis alloués au secteur peuvent être observés dans le processus de comptage des bénéficiaires, ce qui affectera négativement les objectifs recherchés.
Dans son message, le syndicat a confirmé l’émergence de la maladie qui a provoqué l’effondrement des colonies d’abeilles au Maroc, soulignant que des foyers de celle-ci sont apparus dans diverses régions du Maroc, notamment celles qu’elle n’a pas atteintes l’année dernière, qu’il faut emporter avec elle. pour limiter sa propagation.
Dans son message aux composantes gouvernementales chargées de la gestion du secteur, la Fédération a relevé que le médicament « Abestan », dont une partie a été distribué par « l’ONSA » ces dernières semaines, et poursuivra sa distribution dans les prochains jours, selon un déclaration du porte-parole du gouvernement du jeudi 06/10/2022, n’est plus Il n’a aucun effet dans le traitement du varroa, c’est pourquoi il a fallu le changer (le médicament) cette année avec un autre médicament différent, contenant une substance active différente de la substance dans « epistan », qui ne fonctionne plus dans le traitement des abeilles contre le varroa, qui a acquis une immunité contre lui à la suite de son utilisation pendant deux ans. Deux fois consécutives, ce qui est confirmé par toutes les études scientifiques internationales.
Le message du syndicat adressé au ministre de l’agriculture, de la pêche, du développement rural, des eaux et forêts, au ministre de l’économie et des finances, au directeur général de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires, puis au président du syndicat national des apiculteurs au Maroc ont déclaré : « Nous voulons connaître la méthode à suivre dans la reconstruction des ruches touchées, car ce qui a été dit dans les statistiques de la soi-disant « Fimab » n’est pas vrai du tout, la plupart de ceux enregistrés avec eux ne sont pas apiculteurs, et certains d’entre eux ne sont pas morts pour leurs abeilles ou ne les possédaient pas du tout, et cette organisation appelée « Fimab » les a enregistrés parmi les personnes touchées par ce qui est considéré comme de la fraude, de la fraude et de la tromperie pour bénéficier de l’état alloué fonds. Pour soutenir le secteur apicole au Maroc », ils ont appelé à une enquête sur cette situation, à revoir les listes des bénéficiaires, et à frapper d’une main de fer tout manipulateur de l’argent public, quelle que soit sa capacité.

Lire aussi:  Benali : le Maroc cherche à mettre en place une infrastructure gazière digne du XXIe siècle

< Abdoul Samad Adenden

Marrakech, 2022-10-16 18:16:32 (Maroc-Actu) –

Article précédentGLOVO éteint sa quatrième bougie au Maroc et inaugure son nouveau siège régional
Article suivantLe Festival international du film de Marrakech dévoile la sélection officielle des films