Accueil L'International Les autorités russes détiennent plus de 500 personnes au deuxième jour des...

Les autorités russes détiennent plus de 500 personnes au deuxième jour des manifestations contre l’invasion de l’Ukraine.

892
0

Marrakech, 25 févr. (Maroc-Actu) –

Plus de 500 personnes ont été arrêtées vendredi dans le cadre de la deuxième journée de manifestations organisées dans plusieurs villes russes pour rejeter l’invasion de l’Ukraine.

Selon les données fournies par l’organisation humanitaire OVD-Info, au moins 520 personnes ont été détenues dans un total de 26 villes russes, dont la capitale, Moscou, Saint-Pétersbourg et Ekaterinbourg.

La plupart d’entre elles, plus de 233 personnes, ont été détenues à Moscou, tandis que 207 autres ont été détenues dans la ville de Saint-Pétersbourg. De son côté, la corporation radiophonique Radio Free Europe/Radio Liberty a déjà dénoncé l’arrestation de trois de ses correspondants dans la capitale jeudi.

Jeudi déjà, OVD-Info a rapporté sur son compte Twitter que les autorités russes ont frappé des manifestants, y compris des mineurs, les ont menacés, également avec des armes, et ont saisi des documents et des téléphones.

Lire aussi:  Philippines - La Commission électorale des Philippines maintient la candidature du fils du dictateur Ferdinand Marcos

En revanche, ce vendredi, ils ont mis en garde contre la détention de 70 personnes à Saint-Pétersbourg dans des « conditions inhumaines », selon eux. L’organisation a dénoncé le fait qu’ils ne sont pas autorisés à aller aux toilettes, qu’ils sont privés de nourriture depuis douze heures et qu’ils sont contraints de dormir à même le sol.

Le ministère russe de l’Intérieur a averti jeudi les citoyens que les autorités prendront « toutes les mesures nécessaires » pour maintenir l’ordre public lors des manifestations et a prévenu que la police arrêtera tous les participants à des actions non autorisées si des actions « provocatrices ou agressives » sont menées contre les agents.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a évoqué jeudi le soutien populaire à l’invasion de l’Ukraine et a souligné que la situation obéit aux « intérêts nationaux » et à « l’avenir » de la Russie, et qu’elle est « dictée par la préoccupation », de sorte qu’il s’attend à un « haut niveau de soutien » de la part des citoyens, en se basant sur le fait que la reconnaissance de l’indépendance de Donetsk et de Lougansk a obtenu un haut niveau de soutien.

Lire aussi:  Ukraine - La banque autrichienne RBI évalue toutes les options en Russie, y compris celle de quitter le pays.

« Nous savons qu’une solide majorité de la population a soutenu la décision du président de reconnaître les deux républiques. Par conséquent, nous pouvons supposer que le niveau de soutien (aux opérations en Ukraine) ne sera pas inférieur », a-t-il déclaré.

Le président russe Vladimir Poutine a annoncé une « opération militaire » dans l’est de l’Ukraine la veille, quelques jours après avoir reconnu l’indépendance des républiques autoproclamées de Donetsk et de Lougansk. En réponse, l’Ukraine a rompu ses relations diplomatiques avec Moscou et la communauté internationale a annoncé des sanctions financières contre des entités et des personnalités russes.