Accueil Economie Les parlementaires français appellent à une solution à la « crise des visas »...

Les parlementaires français appellent à une solution à la « crise des visas » entre la France et le Maroc

118
0

Une délégation de parlementaires français a appelé, dimanche à Rabat, à « sortir » de la crise des visas qui empoisonne les relations franco-marocaines depuis plus d’un an, des semaines après que l’ambassade de France au Maroc a tenté de « nier délibérément exclure les Marocains éligibles des visas » en se cachant derrière des facteurs techniques. Et de souligner que « les taux de rejet évoqués dans certains médias et rapportés par les sites de réseaux sociaux restent fictifs ».

Dans une sortie pour les parlementaires français, il affirme, « Réduire délibérément le nombre de visas accordés aux Marocains », a déclaré le vice-président du Sénat français, Vincent Delahaye : « Nous devons trouver des solutions pour sortir assez rapidement de cette situation ».

Lire aussi:  Benkhadra : le Maroc est "parfaitement" positionné pour saisir les opportunités offertes par Israël dans le domaine de l'énergie

Lors de la visite des parlementaires et élus français, organisée par le Groupe d’amitié parlementaire franco-marocain « Circonscription Eugène Delacroix » (CED), le sénateur de l’Essonne (banlieue parisienne) a ajouté : « Il faut essayer de trouver des voies acceptables pour tous .”

Pour sa part, le président du CED, Salah Bordi, commentant la crise actuelle des visas, a déclaré que les hommes et les femmes marocains sont confrontés à l’humiliation.

Bourdy a estimé que « cette politique des visas cause beaucoup de dégâts car elle touche la majeure partie de la population de la France et des régions les plus proches du Maroc ».

Lire aussi:  Signature de quatre accords d'investissement dans les secteurs de l'agroalimentaire, du textile, des plastiques et des dispositifs médicaux

En septembre 2021, Paris a décidé de réduire de 50% le nombre de visas accordés au Maroc, ce qui a suscité des vagues de mécontentement sur les réseaux sociaux, et des perturbations au niveau des relations entre les deux pays, à l’heure où les appels se multiplient, du Côtés marocain et français, pour mettre fin à la « guerre des visas ».

Abdul Samad Adendin

Marrakech, 2022-11-09 18:09:11 (Maroc-Actu) –

Article précédentOrganisation du Salon international de la conception des espaces verts et des technologies horticoles
Article suivantLes professionnels paramédicaux refusent d’augmenter l’impôt sur les sociétés