Accueil Economie Les revenus du tourisme ont augmenté de 80% à la fin du...

Les revenus du tourisme ont augmenté de 80% à la fin du mois de mars dernier

297
0

Fatima Al-Zahra Amour, ministre du Tourisme, de l’Artisanat, de l’Economie sociale et solidaire, a déclaré lundi que les recettes touristiques en devises fortes avaient augmenté de 80% fin mars dernier par rapport à la même période l’an dernier.

Dans sa réponse à une question verbale sur les « mesures prises pour sauver le secteur du tourisme » présentée par le Groupe Indépendance et Egalité à la Chambre des Représentants, Amour a souligné que les recettes touristiques sont passées, au cours de cette période, de 5,4 milliards de dirhams à 9,7 milliards de dirhams, qui a permis au Maroc de réaliser un redressement important. Dans le secteur, elle a souligné que les exportations d’artisanat, quant à elles, ont enregistré une augmentation de 25% par rapport à la même période l’an dernier.

En ce qui concerne l’économie sociale et solidaire, Amour a souligné que le ministère entreprend un travail structuré en renforçant le cadre légal et réglementaire et en créant des pôles régionaux.

Le gouvernant a mis l’accent sur les différentes mesures prises pour relancer le secteur touristique, qui se sont résumées par l’élaboration par le ministère d’un plan d’urgence de soutien au secteur touristique doté de 2 milliards de dirhams, et accordant une indemnisation forfaitaire de 2000 dirhams au profit des usagers. du secteur du tourisme, des transports touristiques et des restaurants classés, qui a été décaissé avant le bienheureux Eid Al-Fitr, et la passation des marchés touristiques bénéficie du report de l’exécution des prêts, le ministère ayant reçu 781 demandes de réhabilitation d’unités hôtelières qui seront soutenues dans les prochains jours, ainsi qu’une grande campagne de publicité et de marketing pour relancer l’activité touristique afin de doubler le nombre de touristes d’ici 2030.

Lire aussi:  Protocole d'accord entre le Maroc et Israël dans le domaine de la coopération

En ce qui concerne le secteur de l’industrie traditionnelle, Amour a confirmé que le ministère mène un travail structuré en produisant les textes d’application de la loi relative aux activités de l’industrie traditionnelle et à la couverture sanitaire, et en créant une plate-forme électronique pour le registre national qui organise 172 professions, ainsi que le nombre d’artisans inscrits a atteint 96 000.

En réponse à une autre question sur « la stimulation de l’investissement dans le domaine touristique » présentée par l’équipe Authenticité et Modernité, Amour a expliqué que le ministère avait réorienté les interventions de la Société Marocaine d’Ingénierie Touristique dans le sens de l’investissement touristique plus en réponse aux exigences des touristes, en plus d’exploiter l’étude réalisée par l’Office National Marocain du Tourisme sur les attentes des touristes marocains et étrangers.

Parmi les programmes importants pour encourager l’investissement, le ministre a indiqué la mise à disposition de subventions incitatives pour la création de petites et moyennes entreprises dans le domaine du tourisme, notamment dans les domaines du divertissement, notant que ce programme est en cours de téléchargement dans la région Souss Massa et seront diffusés dans toutes les régions du Royaume, et la réhabilitation des établissements hôteliers actuels dans le cadre d’un programme d’urgence d’un montant global d’un milliard de dirhams afin d’améliorer la qualité des prestations fournies.

Lire aussi:  Benali confirme l'état du stock stratégique de matériaux

D’autre part, ajoute-t-elle, la nouvelle charte des investissements, dont les grandes lignes ont été présentées entre les mains de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, permettra une relance économique durable et inclusive. Le fonds stratégique d’investissement, le Fonds Mohammed VI d’Investissement, assurera également le soutien nécessaire au financement et à l’accompagnement des investissements.

Elle a ajouté que le taux de remplissage des établissements d’hébergement touristique classés n’était que de 50% avant la crise sanitaire provoquée par la pandémie de Corona, notant que pour augmenter ce pourcentage, le ministère s’est efforcé d’intensifier les investissements dans les moyens de promotion, de marketing et de plateformes numériques à travers des partenariats. avec les compagnies aériennes et les organisateurs de voyages internationaux.

Marrakech, 2022-05-17 19:28:34 (Maroc-Actu) –

Article précédentLakjaa nie revenir pour subventionner le carburant et sélectionne trois options pour réduire le poids des prix sur le citoyen
Article suivantLa vie reprend aux deux carrefours de Ceuta et Melilla, deux heures après leur ouverture officielle