Accueil L'International L’OTAN offre à l’Ukraine un soutien « politique et pratique » face à la...

L’OTAN offre à l’Ukraine un soutien « politique et pratique » face à la menace d’invasion russe

817
0

BRUXELLES, 10 févr. (Maroc-Actu) –

L’OTAN a fait part jeudi à l’Ukraine de son soutien  » politique  » et  » pratique  » face à la menace pour la sécurité que représente le déploiement de troupes russes à la frontière ukrainienne et au Bélarus.

C’est ce qu’a réaffirmé le secrétaire général de l’OTAN, M. Jens Stoltenberg, lors d’un appel téléphonique avec le président ukrainien, M. Volodymyr Zelensky, pour évoquer la situation en Ukraine. Cet appel a eu lieu au milieu d’une série de contacts entre l’organisation militaire et ses membres et partenaires afin d’assurer une réponse commune à la Russie.

Lire aussi:  Le Royaume-Uni avertit que l'attaque de la Russie contre l'Ukraine aura des "conséquences de grande ampleur" pour le monde entier

« L’OTAN continuera d’apporter un soutien politique et pratique à un partenaire très apprécié. Nous appelons la Russie à désescalader la situation et à suivre la voie du dialogue pour trouver une solution pacifique », a déclaré l’ancien Premier ministre norvégien dans un message sur Twitter après la prise de contact.

Ces derniers jours, M. Stoltenberg a redoublé de contacts avec ses alliés face à la menace militaire russe, qui maintient 100 000 soldats et unités logistiques aux portes de l’Ukraine et a déployé 30 000 forces au Belarus pour des manœuvres conjointes.

Depuis le début du mois, le chef politique de l’OTAN a eu des contacts avec le président turc Recep Tayyip Erdogan, le président français Emmanuel Macron et les premiers ministres des Pays-Bas, de la Bulgarie, du Danemark et de la Hongrie, cette dernière en pleine visite de Viktor Orbán à Moscou.

Lire aussi:  Ukraine - L'OSCE continuera à opérer dans le Donbas même en cas d'évacuation de son personnel américain

Il a par ailleurs reçu lundi le président polonais Andrezj Duda et jeudi le Premier ministre britannique Boris Johnson au siège de l’Alliance atlantique, devant lesquels il a défendu la présence militaire sur le flanc est, et se rend ce vendredi en Roumanie pour rencontrer le président Klaus Iohannis, avec sur la table l’augmentation des troupes de l’OTAN dans le pays.

Article précédentLe Danemark est disposé à accueillir des troupes américaines dans le cadre d’un accord de défense encore en cours de négociation.
Article suivantYouTube va permettre la diffusion et les commentaires collaboratifs depuis un mobile tout en regardant la télévision