Accueil Divertissements L’ouverture du Théâtre National Libanais à Tripoli avec une participation arabe et...

L’ouverture du Théâtre National Libanais à Tripoli avec une participation arabe et étrangère

259
0

L' »Association Tiro pour les Arts » et le « Théâtre d’Istanbouli » ont ouvert la première session du « Festival International de Théâtre de Tripoli », coïncidant avec l’ouverture du « Cinéma Amber » après 28 ans d’absence, pour devenir le « Théâtre National Libanais » comme une plate-forme culturelle gratuite et indépendante pour les personnes, dans laquelle sont organisés des ateliers de formation, des festivals, des performances artistiques et une bibliothèque publique. Le festival, en coopération avec la Dutch Don Foundation, participe à des représentations théâtrales d’Algérie, de Tunisie, du Mexique, d’Irak, d’Oman, d’Italie, d’Espagne et du Liban.

L’ouverture a commencé par un carnaval dans la rue, et des paroles ont été projetées sur l’écran de la dame du théâtre arabe, l’artiste Samiha Ayoub, l’artiste Mohamed Sobhi et les artistes Salah Tizani et Abdullah Homsi du Liban. L’ouverture s’est déroulée en présence de représentants du ministère libanais de la Culture, de l’ambassade d’Autriche et du Soudan, de la municipalité de Tripoli, du Syndicat des artistes, du Syndicat des acteurs du théâtre, du cinéma et de la télévision, des représentants de clubs et d’associations culturelles, des forces politiques et de sécurité de Tripoli et le nord, et une foule de familles et d’étudiants…

Lire aussi:  La scène coupée de Batman avec le Joker à Arkham est comme ça.

A cette occasion, l’acteur et metteur en scène Qassem Istanbouli, fondateur du Théâtre National du Liban a souligné : « Le but du festival est d’établir un mouvement théâtral dans la ville de Tripoli et d’établir un lien entre le sud et le nord, tel qu’il est une continuation de notre rêve qui avait commencé avec la création du Théâtre National Libanais dans la ville de Tyr, il y a quatre ans. Depuis des années, c’est le premier théâtre et cinéma gratuit au Liban, et grâce aux efforts de la jeunesse, nous réalisons une centralisation post-culturelle et brisons le mur imaginaire entre les régions.

Lire aussi:  La fin du Projet Adam, expliquée : Comment le paradoxe temporel est-il résolu ?

Le festival présentera la pièce « The Time » d’Algérie, « Your Stories on the Stage » de Laban Troupe du Liban, « Burning Like a Phoenix » du Kurdistan irakien, la pièce « Phobia » d’Irak, « Re-enactment Theatre » par Sada Troupe du Liban, et « The Art of Clown Show ». par Paolo Aftanio d’Italie et « Comment faire un œuf à la coque? » Du Sultanat d’Oman, « Tales from the Hill » par Tiro Art Troupe et « Antigone » du Mexique et d’Espagne, et « A Cry of Loyalty » par Folklore Troupe du Liban. Des prix seront également distribués dans les catégories Meilleure Actrice, Meilleur Acteur, Meilleur Scénario, Meilleure Scénographie, Meilleur Réalisateur et Meilleure Œuvre Intégrée. Le prix du jury sera également distribué, composé de la réalisatrice espagnole Ana Cendrero Alfrez, de l’acteur Omar Mikati et du réalisateur libanais Salah Atwi.

Marrakech, 2022-08-29 19:26:57 (Maroc-Actu) –

Article précédent« Amula Nuba » ouvre la nouvelle saison théâtrale
Article suivantBank Al-Maghrib et l’Autorité marocaine du marché des capitaux mettent en garde les Marocains contre les sociétés de vente pyramidale