Accueil L'International Marine Le Pen annule sa visite en Guadeloupe après avoir été insultée...

Marine Le Pen annule sa visite en Guadeloupe après avoir été insultée par des partisans indépendantistes.

395
0

Marrakech, Mar. 27. (Maroc-Actu) –

La candidate d’extrême droite à la présidence française, Marine Le Pen, a été insultée par des « indépendantistes guadeloupéens » lors de sa visite de campagne dans l’archipel de la Guadeloupe, l’une des provinces françaises d’outre-mer, située dans la mer des Caraïbes.

Mme Le Pen a été accostée à son hôtel par une trentaine de militants, un acte qualifié de « totalement inacceptable » par le président français Emmanuel Macron. La candidate a annulé sa visite en Guadeloupe, rapporte le quotidien français « Le Monde ».

« Le Pen dehors ! » scandaient des militants le soir du 27 mars après avoir interrompu le tournage d’une émission de France Télévisions à l’hôtel du Gosier, à l’extérieur de Pointe-à-Pitre.

Les gardes du corps de Mme Le Pen ont bordé la candidate et l’ont évacuée dans sa chambre alors que les sifflets et les insultes en créole continuaient.

Lire aussi:  Après la rue..Les militants libanais se battent pour le pouvoir lors des élections

Le cambriolage a également empêché une interview en direct de Mme Le Pen avec la chaîne de télévision publique guadeloupéenne La 1ère. « Il n’y a pas eu de véritables affrontements ou violences, mais des intimidations à l’encontre de Marine Le Pen », a déclaré au Monde Alain Petit, rédacteur en chef de La 1ère, présent sur les lieux.

« Cette terre est pleine du sang des esclaves », a rappelé devant les caméras René Sainte-Rose, porte-parole d’Alyans Nasyonal Gwadloup (ANG), un mouvement indépendantiste d’extrême gauche. Sainte-Rose a accusé « les ancêtres idéologiques de Marine Le Pen, Eric Zemmour et (Nicolas) Dupont-Aignan » d’avoir instauré l’esclavage dans les colonies françaises.

« Marine Le Pen est un symbole pour nous », a déclaré le militant, soulignant que « les idées d’extrême droite ne sont pas des idées, ce sont des crimes », et doivent être traitées « comme un cancer ».

Lire aussi:  Ukraine - Quelque 600 marins russes ont refusé de débarquer pour combattre près d'Odessa, selon Kiev

Dimanche déjà, le président français Emmanuel Macron s’était dit « choqué » sur France 3 par la « scène totalement inacceptable » de l’interruption de l’enregistrement de l’émission de Marine Le Pen.

Ces événements « me choquent et je les condamne avec la plus grande fermeté », a déclaré M. Macron, qui a condamné « toute forme de violence », notamment à la veille de l’élection présidentielle.

De son côté, un porte-parole de Le Pen, Julien Odoul, a critiqué ces « actions de militants d’extrême gauche, les ‘black blocs’ locaux, qui pourrissent tout, quel que soit le territoire de la République où ils agissent, malheureusement ».

Le mois de novembre 2021 a été marqué par d’importantes mobilisations et protestations contre les autorités françaises, au point que Paris s’est montré disposé à aborder une éventuelle négociation de l’avenir politique de l’archipel.

Article précédentLa scène post-crédits de Morbius a été divulguée et elle n’est pas non plus convaincante : « Elle vous laisse complètement confus ».
Article suivantOscar 2022 : tout ce que vous devez savoir avant le gala.