Accueil L'International Mme Lagarde s’engage à ce que la BCE agisse « en temps voulu »...

Mme Lagarde s’engage à ce que la BCE agisse « en temps voulu » pour contenir l’inflation.

828
0

Marrakech, 14 févr. (Maroc-Actu) –

La présidente de la Banque centrale européenne (BCE), Christine Lagarde, a assuré que l’organisme agira « en temps voulu » pour contenir l’inflation dans la zone euro, tout en indiquant qu’elle est consciente de l’inquiétude de nombreuses personnes concernant le coût de la vie.

« Notre objectif est une inflation de 2 % à moyen terme. Pour y parvenir, nous agirons en temps voulu », a déclaré Mme Lagarde lors d’une session du Parlement européen.

« Nous sommes bien conscients que de nombreuses personnes dans la zone euro s’inquiètent de l’augmentation du coût de la vie en ce moment (…). Et cette charge est retombée principalement sur les personnes à faibles revenus, qui doivent faire face aux difficultés quotidiennes liées à la hausse des prix », a-t-elle déclaré.

Lire aussi:  Ukraine - Les États-Unis affirment que la Russie pourrait déployer jusqu'à 1 000 mercenaires sur le sol ukrainien.

En ce sens, Mme Lagarde a indiqué que l’inflation restera élevée à court terme. Cela s’explique par le fait que les prix de l’énergie continuent d’être le principal facteur de hausse, même si le président de la BCE a également reconnu que les hausses de prix « se sont généralisées », avec des augmentations significatives pour de nombreux biens et services.

« Par rapport à nos prévisions de décembre, les risques pesant sur les perspectives d’inflation sont orientés à la hausse, en particulier à court terme. Si les pressions sur les prix se répercutent sur des augmentations de salaires plus importantes que prévu ou si l’économie retrouve rapidement sa pleine capacité, l’inflation pourrait être plus élevée », a-t-il averti.

Le Conseil des gouverneurs de la BCE tiendra sa prochaine réunion de politique monétaire le 10 mars. Lors de la réunion, l’autorité présentera ses nouvelles projections macroéconomiques, qui serviront de base pour prendre de nouvelles décisions compte tenu des « implications » des chiffres d’inflation « étonnamment élevés » pour décembre et janvier.

Lire aussi:  La Russie et l'Ukraine confirment une nouvelle série de pourparlers en tête-à-tête au début de la semaine prochaine

Malgré cela, Mme Lagarde a éloigné la possibilité que la BCE procède à un relèvement des taux dans les prochains mois. « Nous devons garder à l’esprit que les conditions de la demande dans la zone euro ne présentent pas les mêmes signes de « surchauffe » que ceux que l’on peut observer dans d’autres grandes économies », a-t-elle déclaré. En outre, le président de la BCE a rappelé que toute hausse de taux n’interviendra qu’après la réduction à zéro des achats nets d’actifs, ce qui ne se produira pas avant au moins octobre 2022.

Article précédentMaroc-Actu – Un bug dans les conditions d’utilisation d’iCloud invite à les accepter de manière répétée sur les Macs
Article suivantMocean (Hyundai) lance un projet pilote d’autopartage résidentiel aux Pays-Bas