Accueil Divertissements Ouverture du Festival International de Théâtre Universitaire de Casablanca sous le slogan...

Ouverture du Festival International de Théâtre Universitaire de Casablanca sous le slogan « Théâtre et Folie »

75
0

Ibrahim Fedadi, doyen de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de Benmsik, Casablanca, a déclaré : « Le Festival International de Théâtre Universitaire est organisé cette année à un moment où notre ville connaît des transformations radicales dans tous les domaines, notamment dans les domaines de l’art. et de la culture, grâce à l’implication du ministère de la Culture, de la Jeunesse et de la Communication, de l’État de Casablanca et du Conseil des ministres. La ville de Casablanca et la destination Casablanca-Settat dans de grands projets culturels et artistiques, et en leur allouant un budget important, témoigne de l’importance primordiale que les acteurs politiques ont commencé à accorder à ces deux secteurs vitaux comme un pari stratégique pour la développement de la ville et de la région.
Ibrahim Fedadi a confirmé lors de son discours d’ouverture, avant-hier, lundi, lors de la cérémonie d’ouverture de la trente-sixième session du festival, pour lequel le titre « Théâtre et Folie » a été choisi, au Complexe Culturel Moulay Rachid de Casablanca, que le choix de ce thème par le comité d’organisation vient de sa conviction que la folie est le plus haut degré de créativité. Seuls ceux qui ont de l’expérience et un haut niveau d’imagination peuvent l’atteindre, soulignant que la folie est ce qui fait la créativité artistique sans limites et la créativité humaine par excellence.
Fadadi a souligné que le Festival international de théâtre universitaire, organisé du 1er au 7 juillet, est avant tout considéré comme une école dans laquelle les étudiants universitaires apprennent à pratiquer le théâtre comme art du spectacle, en commençant par se tenir devant un public, en acquérant -la confiance et l’interaction avec des jeunes de diverses universités du monde. Afin de diffuser les valeurs de tolérance, d’amour et de beauté.
Le même orateur a estimé que : « Le théâtre n’est pas seulement un talent, mais plutôt un moyen qui permet aux jeunes d’entrer dans le monde du travail théâtral, et de nombreux diplômés du festival ont réussi à exercer leur métier ou à choisir des métiers liés au théâtre. .»
Ibrahim Fadadi a souligné que l’objectif de présenter des représentations théâtrales provenant de différents continents culturels, et dans les quartiers populaires de la ville de Casablanca et des villes de la région, n’est pas seulement un divertissement, mais plutôt une interaction avec des jeunes qui n’ont pas eu l’occasion de participer à des activités culturelles au sein des universités.
De son côté, Fattah Al-Diouri, directeur du Festival international de théâtre universitaire de Casablanca, a indiqué que le festival « a connu cette année un changement dans sa direction et son comité d’organisation. Cependant, grâce à notre dévouement unique, nous avons pu préparer un programme artistique et scientifique digne d’attention et de suivi, un programme qui répond à la philosophie du théâtre universitaire, qui est en train de se développer. Cela se ressent jour après jour au niveau théorique et appliqué, ainsi qu’aux niveaux expérimental, artistique, esthétique et technique.
Al-Diouri a expliqué que ce développement n’aurait pas été possible sans la présence de festivals théâtraux universitaires internationaux qui ouvrent la voie à l’art et à la créativité humaine ambitieuse et optimiste à la recherche d’un horizon plus fou, ainsi que d’expériences théâtrales qui éliminent toutes les frontières géographiques, et la folie et les fluctuations de la vie quotidienne dans laquelle les créateurs captivent l’imagination du public du monde entier avec leurs créations uniques. .
Il a souligné que ce cours permet aux étudiants et aux professionnels de différents continents de se rencontrer, malgré leurs différentes cultures, religions et ethnies, car le commun humain qui les unit est l’art et la créativité, notant que le programme de la 36ème session comprend, outre des représentations théâtrales, de nombreux ateliers de formation au profit des étudiants et des passionnés de théâtre sur le jeu d’acteur. Improvisation, corps et espace.
Fattah Al-Diouri a souligné l’importance du soutien et de l’interaction continus de tous les partenaires et participants pour faire de cette session un succès et assurer le développement continu du théâtre universitaire en tant que plateforme de créativité et d’échange culturel.
De son côté, la présidente du comité de soutien, Rabha Saleh, a souligné l’importance du nouvel accord de soutien au festival, qui contribue à l’intégration des étudiants dans la formation et à la réduction du chômage.
De son côté, l’artiste de théâtre Abdelhak Zerouali, honoré lors de la cérémonie d’ouverture aux côtés de l’acteur Ezz Al-Arab Al-Kaghat et de la journaliste Fadela Anwar, a appelé à la nécessité d’investir dans ce festival, considéré comme un complément à la scène théâtrale. au Maroc.
Dans une déclaration au journal Bayan Today, Zerouali a souligné l’importance d’exploiter de telles occasions pour faire preuve de miséricorde envers les pionniers, rappelant que « l’homme est éphémère » et que le plus important est de laisser sa marque indélébile, soulignant que la fête est un bonne initiative, et « un salut à ceux qui la soutiennent financièrement et moralement pour assurer sa pérennité ». .
Le pionnier du théâtre solo au Maroc a souligné que le titre du festival, « Théâtre et folie », devrait être remplacé par « Le théâtre est folie », car « le théâtre en soi est folie ».

Lire aussi:  Vikings Valhalla : le temple d'Uppsala existe-t-il vraiment ?

< Dounia Benlaam (journaliste stagiaire)
> Photographie : Taha Yassin Shami

Marrakech, 2024-07-02 17:50:47 (Maroc-Actu) –