Accueil Sciences & Tech Problèmes en Russie pour accéder à Facebook et aux sites de médias

Problèmes en Russie pour accéder à Facebook et aux sites de médias

264
0

Les internautes russes ont été confrontés, vendredi à l’aube, à des problèmes d’accès à Facebook et aux sites de nombreux médias indépendants, au moment où les autorités russes resserraient leur emprise sur les voix critiques du Kremlin, en pleine guerre en cours en Ukraine.

Le service de surveillance Global Check et les journalistes de l’AFP à Moscou ont signalé une impossibilité partielle d’accéder à Facebook, Medusa, Deutsche Welle, RFL-RL et au service linguistique de la BBC. Et sur son compte dans l’application Telegram, « Medusa » a indiqué que son site n’est plus accessible à « certains de ses utilisateurs » en Russie, notant par la même occasion qu’il n’avait pas reçu de notification des autorités concernant un éventuel blocage de celui-ci. . FF-RL de Washington et service russe de la BBC de Londres. Les journalistes de ces médias en Russie publient régulièrement des articles très critiques sur le Kremlin.

Lire aussi:  Tombes antiques fouillées dans le sous-sol de Notre-Dame de Paris

Et en février dernier, Deutsche Welle a interdit ses correspondants en Russie et les a contraints à cesser de travailler. à la campagne. Vendredi, la Chambre des représentants (Doma) examine un projet de loi qui prévoit une peine pouvant aller jusqu’à 15 ans de prison en cas de publication de toute « fausse nouvelle » liée à l’armée russe.

Vous pourriez également être intéressé par :

Meta interdit aux médias russes de publier des publicités sur sa plateforme

« Google » annonce un nouveau changement dans « Android » qui pourrait causer d’énormes pertes à « Facebook »

Lire aussi:  realme annonce le lancement de son nouveau téléphone realme 9 Pro + 5G

Marrakech, 2022-03-04 02:30:56 (Maroc-Actu) –

Article précédentLe chaos commercial fait grimper le prix des œufs sur les marchés marocains
Article suivantProtocole d’accord entre le Maroc et 4 entreprises internationales à déporter