Accueil Auto/moto Repsol et Ravago vont construire une usine de compoundage de polypropylène pour...

Repsol et Ravago vont construire une usine de compoundage de polypropylène pour l’automobile au Maroc

709
0

Marrakech, 9 mars. (Maroc-Actu) –

Repsol et le compacteur, recycleur et distributeur mondial de polymères Ravago vont construire conjointement la plus grande usine de compoundage de polypropylène (PP) pour le secteur automobile au Maroc.

Comme l’indique la société dans un communiqué, l’usine, qui sera mise en service en 2023 et exploitée par Ravago, sera située dans la zone franche de Tanger et aura une capacité de production de 18 500 tonnes par an pour répondre à la demande des clients locaux.

Cette nouvelle usine sera équipée d’une technologie de pointe et sera alimentée par les résines de base que Repsol produit dans la péninsule ibérique. Une fois au Maroc, les composés PP seront formulés pour des applications intérieures telles que les panneaux de portes et d’instruments, des applications extérieures telles que les pare-chocs et les systèmes d’éclairage, et des pièces sous le capot telles que les systèmes de chauffage et les panneaux de moteur, entre autres.

Lire aussi:  L'Anfac souligne que les véhicules sont en tête de la contribution à la balance commerciale de l'Espagne

Aux termes de l’accord, Repsol commercialisera la majeure partie de la capacité de production de l’usine sous ses marques Repsol Isplen et Repsol Impacto, tandis que Ravago fabriquera des composés de polyamide (PA), de polycarbonate/acrylonitrile butadiène styrène (PC-ABS) et de polybutène téréphtalate (PBT), également destinés au secteur automobile.

Repsol renforce ainsi son intégration dans la chaîne de valeur du secteur automobile local, en offrant un meilleur service en termes de fourniture de matériaux spécifiques pour la fabrication des pièces nécessaires aux modèles assemblés dans les usines de Tanger, Kenitra et Casablanca.

Lire aussi:  Movistar Prosegur Alarms ajoute 133 000 clients en 2021, mais réduit ses marges

Le projet est également parrainé par le ministère marocain de l’industrie et soutenu par les constructeurs automobiles basés dans le pays, tels que le groupe Renault et Stellantis.

Article précédentUkraine – Au moins cinq morts, dont deux enfants d’un an, après une frappe aérienne à Yitomir, en Ukraine.
Article suivantLes animaux ont développé la capacité de galoper avant de descendre à terre.