Accueil Divertissements « Riceboy Sleeps », réalisé par Anthony Shim, est l’une des projections officielles de...

« Riceboy Sleeps », réalisé par Anthony Shim, est l’une des projections officielles de la compétition du Festival international du film de Marrakech

30
0

Mardi dernier, le film « Raiseboy Sleeps » du réalisateur canadien Anthony Shim a été projeté, dans le cadre de la compétition officielle de la 19e édition du Festival international du film de Marrakech, qui se tiendra jusqu’au 19 novembre.
Le film (117D) raconte l’histoire de Soo Young, une mère célibataire immigrante d’origine coréenne, qui enseigne à son fils Dong Hyun dans la banlieue d’une ville canadienne. Déterminée à donner à son fils une vie meilleure que sa vie précédente, elle fait de son mieux pour affronter les manifestations de racisme dont ils souffrent.
Le jeune adolescent montre un intérêt croissant pour ses origines, notamment son défunt père, un sujet que sa mère refuse d’approfondir. Les relations entre la mère et le fils sont tendues, ils décident donc de retourner en Corée pour la première fois, espérant vivre avec leur destin et un passé pas sans drames.
Dans son discours d’avant-projection, le réalisateur a exprimé ses remerciements et sa gratitude à tous les responsables du festival, et son plaisir d’avoir sélectionné son œuvre cinématographique dans la compétition officielle de cet événement international.
Il est à noter qu’Anthony Shim est né dans la capitale coréenne, Séoul, avant d’immigrer avec sa famille à Vancouver au début des années 90. Dès ses études secondaires, il se découvre une passion pour les histoires, après quoi il poursuit une carrière d’acteur. En vingt ans, il a participé à des dizaines d’entreprises.
Il est également co-fondateur et directeur artistique du théâtre « Blind Pig », et co-fondateur et coordinateur des activités de « Professional Railtown », une organisation qui vise à soutenir et développer les œuvres théâtrales. Anthony Shim enseigne également Diagnosis au célèbre Realtown Actors Studio, ainsi qu’une maîtrise à l’Acting Institute de Vancouver.
Il est à noter que le nombre de longs métrages en lice pour l’« Étoile d’or » de la compétition officielle du Festival international du film de Marrakech, dans sa dix-neuvième session, est de 14 films. Outre « Raisboy Sleeps », l’affaire porte sur les films « Snow and Bear » du Turc Celcin Ergun, « The Living Spirit » de Christel Alves Mira (Portugal), « Astrakhan » de David Debesevil (France), et « A Biographie » par Maqbool Mubarak (Indonésie). ) et « Le bleu du caftan » de Maryam Touzani (Maroc) et « A Faraway Song » de Clarissa Campolina (Brésil).
La liste comprend également les films « Petroleum » d’Alina Ludkina (Australie), « Red Shoes » de Carlos Kaiser Eshelman (Mexique), « Riseboy Sleeps » d’Anthony Shim (Canada), « Amina » d’Ahmed Abdullah (Suède) et « Un conte ». From Shimron » d’Imad Ibrahim Dehkerdi (Iran), « The Taste of Apples is Red » d’Ihab Tarabay (Syrie) et « Lightning » de Carmen Jackie (Suisse).

Lire aussi:  Jane Campion critiquée pour ses propos à l'égard de Venus et Serena Williams : "Vous ne vous mesurez pas aux hommes comme je le fais".

Marrakech, 2022-11-16 18:44:46 (Maroc-Actu) –

Article précédentLa Société Nationale des Autoroutes du Maroc remporte deux prix pour la meilleure présentation
Article suivantL’interdiction de l’abattage des vaches laitières augmente le prix de la viande rouge sur le marché