Accueil Economie Signature de deux accords pour parvenir à l’inclusion socio-économique des personnes handicapées...

Signature de deux accords pour parvenir à l’inclusion socio-économique des personnes handicapées mentales

351
0

Vendredi dernier à Rabat, deux conventions de partenariat ont été signées pour l’insertion socio-économique des personnes handicapées mentales dans le secteur du commerce et de la distribution.
Ces accords ont été paraphés par le ministre de l’Industrie et du Commerce Riyad Mazour, le ministre de la Solidarité, de l’Intégration sociale et de la Famille Awatif Hayar, président de la Fédération nationale des associations œuvrant dans le domaine de la déficience intellectuelle Nadia Attia, directrice exécutive des ressources humaines chez Marjan Holding Company Taha Bin Zakri, et directeur des ressources humaines de « La Belle V » Ahmed Abbou.
Ce partenariat vise à accompagner les personnes handicapées mentales par leur insertion dans le milieu professionnel au niveau national à moyen et long terme, et à favoriser l’insertion des personnes handicapées mentales au Maroc.
Cette initiative s’inscrit dans le cadre des directives royales relatives à l’amélioration des conditions de vie et des droits des personnes handicapées, et de la mise en œuvre des objectifs du nouveau modèle de développement, qui vise à réduire les inégalités sociales et spatiales et à assurer la protection sociale des personnes avec des vulnérabilités.
A cette occasion, Riad Mazour a expliqué que « cette démarche modèle traduit la volonté d’offrir des opportunités d’emploi complètes et durables aux personnes en situation de handicap mental dans le secteur du commerce et de la distribution ».
Le ministre a poursuivi : « Il est de notre devoir collectivement, secteurs privé et public, d’œuvrer à la réadaptation, à l’insertion socioprofessionnelle et à l’accompagnement des personnes handicapées mentales, pour faire évoluer positivement les orientations sociales liées à la déficience intellectuelle au Maroc ».
Pour sa part, Hayar a souligné que « conformément aux directives royales de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu le protège, l’inclusion sociale est une priorité gouvernementale majeure visant à soutenir les droits des personnes handicapées et des autres groupes sociaux vulnérables ».
Elle a expliqué que cet accord « est venu traduire une volonté commune des deux ministères et de nos partenaires, d’améliorer les conditions de vie des personnes handicapées en tant que citoyens qui jouissent de l’égalité, et qui jouissent des mêmes droits que les autres citoyens comme le stipule la constitution du Royaume. « 
Pour sa part, Benzekri a souligné que Marjane Holding, acteur actif du système économique et social au Maroc, a un rôle à jouer et porte la responsabilité de l’intégration des personnes handicapées, ajoutant : « Nous sommes convaincus qu’une grande entreprise comme la nôtre devrait montrer l’exemple dans le respect des conditions sociales. Cela donne du sens à ce que nous faisons chaque jour.
A son tour, Abbou a affirmé que le groupe « La Belle Vie » s’engage à lutter contre toutes les formes de discrimination et à assurer l’égalité des chances aux personnes en situation de handicap, notant que le groupe réaffirme, à travers cet accord, sa volonté de renforcer et de cristalliser cet engagement dans toutes les ses institutions, En sensibilisant toutes les parties concernées.
L’accord stipule que les deux groupes leaders du secteur du commerce et de la distribution au Maroc s’engagent à offrir des opportunités d’insertion socioprofessionnelle, à travers la formation préalable à l’emploi d’un certain nombre de personnes handicapées mentales, dans le respect de leur vie privée liée à leur handicap et le bon fonctionnement de leur travail. Il concerne également le suivi et l’accompagnement des personnes handicapées mentales tout au long de leur intégration dans l’établissement.
De son côté, le Ministère de l’Industrie et du Commerce s’engage à simplifier cette procédure d’insertion et de sensibilisation à la problématique des personnes handicapées mentales, et à veiller au respect des obligations des différents acteurs concernés.
Quant au Ministère de la Solidarité, de l’Intégration Sociale et de la Famille, il s’engage à étendre les entreprises concernées, la Fédération Nationale des Associations œuvrant dans le domaine de la déficience intellectuelle au Maroc, et le reste des associations concernées, avec l’appui nécessaire dans en termes d’accompagnement, de formation et de mobilisation de leurs expertises et partenaires dans toutes les régions du Maroc.
Selon cette convention, la Fédération Nationale des Associations œuvrant dans le domaine de la déficience intellectuelle au Maroc s’attachera, quant à elle, à accompagner les entreprises, entrepreneurs et associations concernées dans la mise en œuvre concrète et effective du projet d’insertion socioprofessionnelle, et à veiller à ce que les associations respectent leurs obligations quant aux missions qui leur sont confiées et les réalisent au profit des personnes en situation de handicap mental et assurer le suivi des nouveaux intégrés pendant et après leur insertion dans le milieu socioprofessionnel.

Lire aussi:  Le chef du gouvernement rencontre les présidents des chambres d'agriculture et des chambres d'industrie traditionnelle sur la généralisation de la protection sociale

Marrakech, 2022-07-12 19:50:49 (Maroc-Actu) –

Article précédentLe trésor public du Royaume..le déficit budgétaire s’élève à 14,4 milliards de dirhams
Article suivantLe Maroc accueille le 14e Sommet des affaires États-Unis-Afrique