Accueil Auto/moto Toyota, Hino et Isuzu vont collaborer pour renforcer l’électrification de leurs bus.

Toyota, Hino et Isuzu vont collaborer pour renforcer l’électrification de leurs bus.

648
0

Marrakech, 28 févr. (Maroc-Actu) –

Toyota Motor Corporation, Hino Motors et Isuzu Motors prévoient de renforcer leurs efforts en matière d’électrification des bus pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2050, ont-ils déclaré dans un communiqué commun.

Ainsi, en collaboration avec Commercial Japan Partnership Technologies, ils vont élargir leur gamme afin d’accroître le choix des clients et de réduire le coût des véhicules, ainsi que de populariser les véhicules électriques.

À cet égard, les trois constructeurs japonais ont convenu de commencer à étudier la planification et le développement de la prochaine génération d’autobus à pile à combustible basée sur l’autobus électrique qui sera produite à partir de l’exercice 2024.

Lire aussi:  Un tribunal japonais ordonne à Nissan de verser 1,6 million d'euros dans l'affaire Ghosn-Kelly

Cet autobus combinera la plateforme de l’autobus électrique avec le système de pile à combustible entièrement développé par Toyota, que l’on retrouve dans la Toyota Mirai et l’autobus à pile à combustible Sora.

Isuzu, Hino et Toyota visent ainsi à réduire considérablement les coûts et, en adoptant des piles à combustible de nouvelle génération et en utilisant le savoir-faire de Toyota et Hino en matière de développement de bus à pile à combustible à ce jour, visent à offrir des véhicules électrifiés plus durables.

BUS ELECTRIQUE

Pour leur part, Isuzu et Hino prévoient de lancer la production d’autobus électriques à batterie par l’intermédiaire de leur coentreprise J-Bus. Les deux entreprises collaborent sur ce segment depuis 2002.

Lire aussi:  Jaguar Land Rover renouvelle la direction du marketing, du service clientèle et des ventes en Ibérie

L’autobus électrique, dont la production devrait débuter au cours de l’exercice 2024, sera développé par Isuzu. En adoptant un système de propulsion électrique, il vise à contribuer à une société décarbonisée.

De plus, pour atteindre le zéro accident à bord, en profitant de la liberté d’aménagement offerte par l’électrique, la surface de plancher « plat » de l’habitacle peut être fortement augmentée par rapport aux autobus classiques non décalés, ce qui améliore sensiblement la sécurité des déplacements.

Article précédentAMP – Ukraine – L’Ukraine poursuit la Russie devant la Cour internationale de justice
Article suivantLenovo met à jour ses ordinateurs portables et convertibles ThinkBook et Ideapad Flex et Chromebook