Accueil L'International Ukraine – Antonio Guterres prévient que la guerre en Ukraine pourrait provoquer...

Ukraine – Antonio Guterres prévient que la guerre en Ukraine pourrait provoquer un « ouragan de la faim » dans le monde entier.

644
0

Marrakech, 14 Mar. (Maroc-Actu) –

Le secrétaire général des Nations unies, António Guterres, a prévenu que la guerre en Ukraine pourrait avoir des conséquences dramatiques sur le système alimentaire mondial et provoquer un « ouragan de la faim ».

En particulier, M. Guterres a noté que 45 pays africains et pays les moins avancés importent au moins un tiers de leur blé d’Ukraine ou de Russie, et que 18 d’entre eux en importent au moins 50 %.

Il s’agit du Burkina Faso, de l’Égypte, de la République démocratique du Congo, du Liban, de la Libye, de la Somalie, du Soudan ou du Yémen. En outre, l’Ukraine fournit plus de la moitié de l’approvisionnement en blé du Programme alimentaire mondial (PAM), la plus grande agence humanitaire du monde.

« Nous devons faire tout ce qui est possible pour éviter un ouragan de faim et l’effondrement du système alimentaire mondial », a déclaré le chef des Nations unies lors d’une conférence de presse. Pour M. Guterres, le conflit dépasse la zone de conflit et « est une attaque contre les pays les plus pauvres ». « Alors que la guerre s’abat sur l’Ukraine, une épée de Damoclès est suspendue au-dessus de l’économie mondiale, en particulier dans le monde en développement », a-t-il déclaré.

Lire aussi:  Ukraine - Trump qualifie l'invasion russe d'"holocauste" et exhorte Poutine à cesser son agression

Outre une augmentation du prix des denrées alimentaires, du carburant et des engrais, les chaînes d’approvisionnement peuvent être perturbées et le coût de l’importation des fournitures peut augmenter. « Quelle que soit l’issue, cette guerre n’aura pas de gagnants, seulement des perdants », a prévenu Antonio Guterres.

40 MILLIONS D’EUROS SUPPLÉMENTAIRES

M. Guterres a profité de l’occasion pour annoncer un nouveau décaissement du Fonds d’intervention d’urgence des Nations Unies de 40 millions de dollars (environ 36,5 millions d’euros) pour l’aide humanitaire aux personnes qui en ont le plus besoin.

En outre, M. Guterres a déploré que la crise en Ukraine détourne les ressources et l’attention d’autres sites de conflit qui ont désespérément besoin d’aide, et a réitéré son appel à la communauté internationale pour qu’elle trouve des moyens de financer les secours d’urgence et le redressement dans les pays en développement grâce aux ressources qui ont été promises.

Lire aussi:  Ukraine - La Pologne se prépare à un afflux de réfugiés en provenance d'Ukraine si un conflit avec la Russie éclate

Il a appelé les dirigeants à résister « à la tentation d’augmenter les budgets militaires au détriment de l’aide publique au développement et de l’action climatique ».

Concernant les appels à la création d’une zone d’exclusion aérienne en Ukraine, M. Guterres a expliqué que cela risquerait de faire passer la crise au niveau d’un conflit mondial. « Sur la base de cette analyse, je pense que nous devrions être prudents, même si je comprends l’appel dramatique du gouvernement ukrainien », a-t-il déclaré, notant que la plupart des victimes civiles et la destruction des bâtiments civils étaient la responsabilité des forces russes.

Article précédentFirefox Relay porte sa capacité à 10 Mo et introduit une extension Chrome
Article suivantLe comité de réindustrialisation de Nissan considère le projet de hub comme « viable ».