Accueil Auto/moto Le comité de réindustrialisation de Nissan considère le projet de hub comme...

Le comité de réindustrialisation de Nissan considère le projet de hub comme « viable ».

539
0

Silence demande de conclure un accord pour pouvoir entrer dans les entrepôts cette année, disent les syndicats

BARCELONE, 14 mars. (Maroc-Actu) –

Le comité de réindustrialisation de Nissan a conclu que le projet mené par le pôle d’électromobilité est « viable » en introduisant quelques changements, selon les communiqués des travailleurs, de Nissan et des autorités.

Elle est parvenue à cette conclusion après la présentation faite par KPMG, qui a étudié la solvabilité financière du projet, qui restera le principal pour les usines de la Zona Franca de Barcelone et de Montcada i Reixac (Barcelone).

Nissan et les administrations ont expliqué que les discussions « se poursuivent dans la bonne direction avec l’objectif de parvenir à un accord-cadre dans un avenir proche ».

Ils ont également noté que le Consortium de la zone franche de Barcelone (CZFB) a proposé de gérer la location de tous les terrains par le biais d’un opérateur unique.

Lire aussi:  Toyota Prius et Kia Ceed Tourer, les meilleures voitures hybrides rechargeables à moins de 35 000 euros

« BESOIN DE PROGRÈS »

Selon les travailleurs, dans les prochains jours, ils devront « continuer à travailler avec les administrations et le Consortium sur différentes questions » liées aux terrains, aux aménagements et aux aides publiques, entre autres.

Les syndicats ont fait part aux administrations de « la nécessité de progresser », car ils ont assuré qu’ils sont indispensables pour parvenir à un accord définitif.

« Nous continuons à insister sur la nécessité d’une implication maximale de toutes les parties autour de la table afin de parvenir à une conclusion heureuse avec le maximum de garanties possibles et dans les délais les plus brefs », ont-ils expliqué.

SILENCE

Silence « a déjà commencé son projet » pour le nouvel emplacement proposé par le bureau sur le site de la Zona Franca, et a exprimé la nécessité de pouvoir parvenir à un accord le plus rapidement possible afin que les entrepôts soient disponibles au second semestre de cette année, selon les syndicats.

Lire aussi:  Les modèles de voitures chinoises sont 14% moins chers que leurs homologues européens, selon Sumauto

En parallèle, Silence et Nissan se sont rencontrés pour trouver des accords sur le prix des actifs et le loyer de la surface à occuper.

Les négociations de Silence avec les syndicats ont également progressé, même s’il reste « des questions importantes à régler ».

Les représentants des travailleurs ont insisté sur la nécessité d’une « participation maximale de toutes les parties » pour que les négociations aboutissent, et ont demandé le maximum de garanties et les délais les plus courts possibles pour parvenir à ces accords.

Article précédentUkraine – Antonio Guterres prévient que la guerre en Ukraine pourrait provoquer un « ouragan de la faim » dans le monde entier.
Article suivantMaroc-Actu – Les jeux Google Play pour PC sont désormais en version bêta dans trois premiers pays