Accueil L'International Ukraine – L’UE soutient le sommet Biden-Poutine : « Tout format est nécessaire...

Ukraine – L’UE soutient le sommet Biden-Poutine : « Tout format est nécessaire pour tenter d’éviter la guerre ».

608
0

Borrell insiste sur le fait que les sanctions en cas d’attaque russe sont préparées

BRUXELLES, 21 févr. (Maroc-Actu) –

L’Union européenne a salué lundi le sommet annoncé par le président français Emmanuel Macron, qui réunira le président américain Joe Biden et son homologue russe Vladimir Poutine pour négocier une sortie concertée de la crise ukrainienne.

« Il y a tellement d’outils diplomatiques que l’on imagine qu’il faut mobiliser, au niveau ministériel, au niveau des dirigeants… tout format et toute manière de s’asseoir et de parler et d’essayer d’éviter la guerre est nécessaire et nous soutiendrons tout ce qui fait avancer les discussions diplomatiques », a déclaré le haut représentant de l’UE pour la politique étrangère, Josep Borrell, dans des déclarations à l’arrivée du Conseil des affaires étrangères.

Selon l’Elysée, Poutine et Biden ont tous deux accepté de participer au sommet, qui « ne peut avoir lieu qu’à condition que la Russie n’envahisse pas l’Ukraine ».

Lire aussi:  Ukraine - Les États-Unis ferment leur ambassade à Kiev et transfèrent leur personnel diplomatique à Lviv

Ce lundi, à Bruxelles, les ministres européens des affaires étrangères rencontrent leur homologue ukrainien, Dimitro Kuleba, pour discuter de l’évolution de la crise sécuritaire à leurs frontières, où l’énorme déploiement militaire de la Russie fait craindre une invasion.

Face à la recrudescence de la violence dans le Donbas et aux avertissements continus de Washington selon lesquels une invasion russe pourrait survenir dans quelques jours, M. Borrell a appelé au calme. Il a déclaré que les autorités ukrainiennes sont « inquiètes et se sentent menacées », mais « pas nerveuses », et a rappelé que le président ukrainien lui-même, Volodimir Zelenski, a souligné que dans cette situation, la panique « est le pire ennemi ».

Par ailleurs, interrogé sur les sanctions européennes en cas d’agression russe, le chef de la diplomatie européenne a insisté sur le fait que « le travail a été fait » et que l’UE est prête à répondre « le moment venu ».

Lire aussi:  Ukraine - La Russie accuse Biden et le Congrès américain d'être à l'origine de la "militarisation et de la nazification" de l'Ukraine

Dans le même ordre d’idées, le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a estimé que l’éventuel sommet entre Biden et Poutine était une « très bonne nouvelle ». « L’Espagne veut donner la priorité à la diplomatie et au dialogue », a-t-il déclaré, insistant sur le fait que c’est le moyen de réduire les tensions en Europe de l’Est.

« Il n’y a rien que nous ne puissions discuter avec la Russie, mais le dialogue doit être calme », a souligné le ministre, insistant sur le fait que si Moscou doit retirer ses troupes, leur déploiement aux portes de l’Ukraine est « injustifié ».

Article précédentLa fin de la série Massacre à la tronçonneuse de Netflix : Leatherface meurt-il ?
Article suivantLe PSOE propose au Congrès de rendre obligatoire le port d’un gilet airbag dans les tests de conduite des motos.