Accueil Divertissements Un texte théâtral pour les petits pauvres. À la recherche de mon...

Un texte théâtral pour les petits pauvres. À la recherche de mon corps

87
0

Caractères de texte :
* Emad Al-Muhajir
* Imad le chercheur

la vue
(De l’autre côté d’une rue de la ville..)
(Gare d’attente des bus des transports en commun… Tableau des heures de départ et d’arrivée… Siège long)
Emad Al-Muhajir : (portant un sac à dos… ainsi qu’un sac à main noir. Il contemple l’endroit.. lit attentivement le programme du trajet en bus).
Celui que vous voyez confirme l’arrivée d’un bus de transport.. (s’approche du tableau de chronométrage) Qui garantit qu’il arrivera à l’heure indiquée ? Si le chauffeur ne respecte pas ou n’adhère pas à l’heure.. mon voyage sera perdu.
(Le chercheur du corps entre… portant un sac… portant des lunettes noires.)
Chercheur Imad : S’il vous plait.. Peut-être serez-vous celui qui m’aidera.
Emad Al-Muhajir : Je suis… Qu’est-ce que tu veux de moi, mec… Tu aurais dû dire bonjour d’abord !?!
Chercheur Imad : Excusez-moi. Je cherche mon corps perdu.
Imad Al-Muhajir : (surpris) Votre recherche est étrange, mec !!
Imad le chercheur : Je sais.. que vous serez surpris.. et vous serez étonnés.. mais je suis un honnête homme.. et je sais quoi dire.. mon honorable corps, monsieur, m’a abandonné.. fuyant moi .. après avoir passé de nombreuses années ensemble .. et nous avons atteint cet âge .. nous avons souffert Nous avons enduré de nombreuses douleurs et chirurgies. Moi-même en un mot.. Je m’appelle Imad, le chercheur de son corps.. De cette grande ville animée.. J’exerçais le métier d’enseignant.. Je suis maintenant à la retraite.. Mon seul passe-temps est de lire les journaux nationaux avec intérêt excessif.. Parfois, j’écris de petits commentaires dans mon journal et en marge des journaux.. Je pense que vous aimeriez savoir ce que j’écris.. Oui.. Par exemple, j’écris sur les causes des prix scandaleux dans nos marchés.. et sur la fuite des cerveaux.. et j’écris sur la crise du logement.. et le coût élevé des médicaments.. et sur les partis, les consultants et les parlementaires.. Je ne vous mens pas.. ce que j’écris et commente Il devrait l’écrire dans le langage de la protestation..et blâmer ces journaux qui craignent la franchise en exposant les corrompus..Oui, ils auraient dû désigner le véritable auteur..pour tous ces problèmes vécus par le citoyen innocent.. Parfois, je me moque de la caricature des partis et des leaders, ou des partis clonés sans base populaire, qui achètent des gens avec f d’autres promesses lorsqu’ils achètent des légumes au marché. .
Imad Al-Muhajir : Peut-être que votre souffrance se prolongera dans la recherche.. Vous cherchez une aiguille parmi les meules de foin.. Vous mangez.. vous voyez.. vous marchez, vous dormez et vous mangez.. et je vous vois entier. Comment vous êtes-vous permis d’être divisé et séparé de votre corps.. Je m’appelle Imad..
Imad le Chercheur : Quelle heureuse coïncidence… Tu portes mon nom… C’est le début du chemin vers mon corps perdu.. Comme moi, tu as aussi besoin d’un corps pour t’accompagner dans ton voyage.
Emad Al-Muhajir : Je vis dans mon corps. Je n’y suis pas étranger et je ne souffre pas de division et de division.
Imad le chercheur : je te conseille.. ne quitte pas la ville.. tu as besoin d’un corps qui te vengera, te rappellera et te fera oublier les tracas de la vie.. te réconfortera les nuits de lune.. l’aliénation est fatale.. non personne sans défense comme toi s’en échappera (le son du klaxon du paquebot).
Emad Al-Muhajir : Le navire appelle.. J’ai peur du retard (silence) Il est temps qu’il décolle. Nous nous rencontrerons peut-être un jour.. Mais je ne pense pas que tu aies raison.. Ton corps te porte, mec !!
Imad le chercheur : J’aimerais pouvoir vous convaincre de mon passé physique.. Il a enduré leurs questions injustes.. Oui, ils lui ont demandé s’il était satisfait de sa situation actuelle.. ou ont rejeté ce qu’il a vu et dont il est témoin quotidiennement dans les rues de la ville et ses quartiers marginaux.. Ils lui ont demandé.. Que lit votre ami.. et ce qu’il pense après son réveil. Ils l’ont interrogé sur ses nombreuses relations.. Ils l’ont menacé de pendaison et d’assassinat s’il n’avouait pas..
Emad Al-Muhajir : Tes mots semblent logiques si ton corps est avec toi comme tu le dis.. mais tu sembles séparé de lui.. J’apprécie la souffrance de ton pauvre gars avec eux.. (le bruit du bateau monte) Transport en commun les chauffeurs de bus retardent délibérément. Je vais perdre ma place réservée sur le bateau.
Imad le chercheur : Vous êtes un exemple flagrant du corps refoulé et sous pression dans une ville consumée par le bruit et la violence (silence).
Emad Al-Muhajir : (regardant sa montre-bracelet) Le temps avance lentement.
Imad le Chercheur : Waiting est un monstre impitoyable.
(bruit de klaxon de vapeur)
Emad Al-Muhajir : (son anxiété devient intense) Comment les a-t-il convaincus ?
Imad le chercheur : Les journaux disent que les chauffeurs de bus des transports en commun mènent aujourd’hui une grève générale..et elle risque de se prolonger si l’administration tarde..
Emad Al-Muhajir : Non.. Non, je suis perdu.. Je brûle.
Imad le chercheur : Peut-être étaient-ils comme vous… pensant à voix haute pour nourrir le corps… dans leur publication syndicale de nombreuses demandes… dont la plus importante est la reconnaissance du rôle du corps dans le port de poids.
Emad Al-Muhajir : Le port est loin.. Je ne peux pas marcher.. Qui voyez-vous me sauvera.. Personne ne m’accompagne dans mon émigration.. (Silence) Je leur ai promis après qu’ils m’ont promis avec des larmes .. Non.. Comment puis-je revenir.. Je ne peux pas revenir vaincu.
Imad le chercheur : Croyez-moi.. Vous êtes comme moi à la recherche d’un corps fort.. qui vous sauvera de l’égarement chronique et fatal.. J’apprécie votre préoccupation.. Je vois en vous mon corps perdu.
Emad Al-Muhajir : Non.. Non.. S’il vous plait.. Vous m’attachez à vous !? Et j’échappe à leur piège.
Imad le chercheur : Ne suis-je pas un étranger pour vous.. Je suis vous !?
Emad Al-Muhajir : S’il vous plaît… libérez-moi de vous.
Imad le chercheur : Et si vous vous sentiez à l’aise avec ma présence avec vous.. Nous trouverons peut-être quelqu’un qui nous libérera ensemble des chaînes de la recherche et de l’attente.
Emad Al-Muhajir : Je suis un immigré… et je dois rejoindre le pays de l’exil.
Imad le chercheur : Je ne t’accuse pas d’échapper à notre souci commun..mais il te faut un corps qui garantisse ta présence (silence) Hier tu leur as dit adieu..Je les ai laissés comme des poussins nus dans un étrange nid sans gardien et un soutien de famille..(silence) que vous voyez les soutient..et leur enseigne et leur explique en détail ce qui s’est passé hier et ce qui se passera ensuite.
Emad Al-Muhajir : Non.. Non.. N’essayez pas de me séduire.. Comme vous pouvez le voir, je ne serai pas divisé en deux.
(bruit de klaxon de vapeur)
Emad Al-Muhajir : L’appel du bateau fait peur à ceux qui sont en retard.. Oh, comment se passe l’arrivée ?!
Imad le chercheur : Les chauffeurs insistent pour faire grève et refusent de reporter.
Imad Al-Muhajir : Je ne supporterai pas de rester dans cette station vide. Hier, j’ai payé tout ce que j’avais pour obtenir un laissez-passer.
Imad le Chercheur : Crois-moi, tu laisses un corps portant leurs abus.. (silence) Tu m’ignores parce que je m’approche de toi.. Quand accepteras-tu mon honnêteté !?
Emad Al-Muhajir : Euh.. que sais-tu de moi.. ma rencontre avec toi n’a pas dépassé les frontières de cette station.. ta destination et destination diffèrent de la mienne.
Imad le Chercheur : Mais mon ego en toi monte en désir et en enthousiasme.. Tu es un nouveau vieux compagnon.. J’attends avec impatience une réponse de ta part pour devenir l’un des plus forts de la ville.. Le corps faible en nous va disparaître. .. et l’égoïsme mortel de la langue sera effacé.. Permettez-moi de vous montrer mes tablettes cachées.. Vous Dans ce document, un homme a été soumis à des traitements cruels et très mauvais hier.. Ils vous ont forcé à garder le silence.. Ils ont empêché votre stylo honnête de l’écriture.. Oui, vous avez perdu une partie du corps. L’hilarant !?
Emad Al-Muhajir : Vous… il !?!
Imad le Chercheur : Tu t’enfuis quand tu n’es pas satisfait de toutes les étranges fatwas généralisées. Tu as cru à la tempête.
(Le son du klaxon du navire… s’affaiblit… puis disparaît)
Imad Al-Muhajir : Je vous dis adieu à son dernier appel qui me traîne..
Chercheur Imad : Je t’en supplie.. Tu portes une partie de mon corps perdu.. Il vit en toi.
Imad Al-Muhajir : (son anxiété s’aggrave) Non. Je ne tolèrerai pas leur insulte.
Emad Chercheur : Vous plantez un arbre fructueux dans un sol autre que son sol.
Emad Al-Muhajir : Laissez-moi partir.. Gardez ce qui reste de moi.. Ma place est réservée, et mon siège est en deuxième classe au-dessus du pont du navire.
Imad le chercheur : Tu ne pourras pas garder ton secret. sera submergé par de durs remords.. Nous devons embrasser tout notre corps.
Emad Al-Muhajir : Non.. Non, libère-moi de toi..
Imad le Chercheur : Je le sens.. Ça fait vivre.
Imad Al-Muhajir : Son appel efface la surface de l’eau et du ciel.. Oh.. Quels rêves brûlent encore.. Que voulez-vous de moi ?!
Imad le Chercheur : Félicitations.. Le corps perdu est complet, mon ami.. Toutes les portes verrouillées seront ouvertes.. Et nous lancerons notre prochaine marche.. Nous déclarons notre appartenance à cette ville.. Permettez-moi de renouveler mon étreinte à vous.
(Imad Al-Muhajir est assis sur le banc)
(Imad le chercheur s’approche de lui en essayant de le serrer dans ses bras)
Le corps est fatigué des histoires du passé.. Nous sommes maintenant dedans, forts pour marcher.. Oui, nous atteindrons peu importe la distance.. Allez, mon ami, cultive nos corps et gagne des avant-bras forts
(L’aide à se relever).
(Imad Al-Muhajir se lève et lui prend la main)
(Ils se retirent au moment où le son du klaxon du navire résonne faiblement… puis il se dissout dans un silence sombre)
est fini
assombrissement

Lire aussi:  Les premières photos de Nicolas Cage en Dracula font exploser le net : "C'est le Joker ou le Comte Dracula ?".

Marrakech, 2023-01-10 18:06:14 (Maroc-Actu) –

Article précédentGAC chinois présente ses nouvelles voitures pour les jeunes
Article suivantChery balaie le marché russe avec une voiture élégante et économique