Accueil Auto/moto WiBLE va utiliser les solutions de vérification d’identité de FacePhi

WiBLE va utiliser les solutions de vérification d’identité de FacePhi

607
0

Marrakech, 21 févr. (Maroc-Actu) –

WiBLE, le service d’autopartage promu par Kia et Repsol, va intégrer la solution de  » digital onboarding  » de la société FacePhi, spécialisée dans la vérification de l’identité des utilisateurs, selon un communiqué de presse.

Ainsi, pour permettre aux clients de WiBLE de s’inscrire en tant qu’utilisateurs via son application mobile, ils devront prendre une photo de leur pièce d’identité officielle, recto-verso, et un selfie avec une  » lividité  » passive.

La technologie permettra de vérifier leur identité grâce à un système de lecture optique de caractères et à la comparaison des motifs extraits du visage avec la photographie du document fourni.

Lire aussi:  CNH Industrial lance une division pour investir dans de nouvelles formes de propulsion et de technologies

Une fois cet enregistrement effectué, les clients de WiBLE pourront bénéficier de multiples avantages tels que des transactions sans contact, des temps d’attente réduits et une augmentation considérable de la vérification des informations et du traitement de leurs données.

« Entrer dans l’industrie de la mobilité partagée nous permet d’accéder à un secteur au potentiel important et à la demande croissante, car il représente une alternative de mobilité efficace », a déclaré Javier Mira, président et directeur général de FacePhi.

Pour le PDG de WiBLE, Carlos Blanco, la technologie est « un levier fondamental » pour faire évoluer le service et ainsi améliorer l’expérience client, « c’est pourquoi nous devons travailler avec des entreprises leaders dans leurs domaines technologiques, comme c’est le cas avec FacePhi ».

Lire aussi:  Le groupe Volkswagen va installer son usine de batteries à Sagunto (Valence).
Article précédentIran : trois morts après le crash d’un avion de chasse dans le nord-ouest du pays
Article suivantAMP – Ukraine – La milice de Donetsk revendique deux morts dans les attaques ukrainiennes sur la région de Donbas.