Accueil Divertissements Festival international du film et de la migration à Agadir dans sa...

Festival international du film et de la migration à Agadir dans sa dix-huitième

528
0

Actuellement, jusqu’au dix-huitième de ce mois à Agadir, les activités de la dix-huitième session du Festival international du film et de la migration.
La cérémonie d’ouverture, qui s’est déroulée au prestigieux cinéma « Rialto », a vu la participation d’un groupe de personnalités du cinéma et de la culture, qui ont effectué un pèlerinage dans la ville de la renaissance en portant le flambeau de la culture.Dans une allocution en marge de la cérémonie, le président du festival, Idris Moubarak, a indiqué qu’après une interruption de deux ans due aux restrictions sanitaires liées au Corona virus, le festival a souhaité conserver sa version précédente en s’adaptant au contexte numérique, ajoutant que la crise de Corona a révélé l’importance et la place de la culture dans la vie des gens.


Au passage, l’acteur français de la diaspora, Sami Nasri, qui a réussi, par ses rôles distingués, à s’imposer fortement dans le paysage cinématographique français, avant de se lancer dans les espaces « Hollywood », et le réalisateur franco-marocain Kamal Hachkar ont été honorés.
L’acteur français a exprimé sa joie de recevoir enfin cet honneur de son pays, le Maroc, après 35 ans d’expérience dans l’industrie cinématographique.
Pour sa part, le réalisateur marocain Kamal Hachkar s’est dit fier de recevoir cet honneur dans la capitale du Souss, ajoutant que son film documentaire « Inside Your Eyes I See My Country », qui ouvre l’édition de cette année, réaffirme la particularité marocaine qui appelle pour la coexistence entre les peuples en mettant en lumière Sur l’héritage juif marocain.
En accomplissement de son thème, le festival sélectionnera un groupe de nouveaux longs métrages et courts métrages sur le thème de l’immigration qui ont été réalisés au cours des deux dernières années, et qui seront présentés à travers les deux compétitions officielles, au jury des longs métrages présidé par l’écrivain, poète et plasticien Taher Ben Jelloun, et un jury Le court métrage, présidé par le journaliste et critique de cinéma Bilal Marmid.

Lire aussi:  "La 13ème Rue" couronnée du Grand Prix et du Prix de l'Auteur au Festival National de Théâtre de Safi


Il est à noter que le Festival international du film et de la migration, incarne un défi de promotion de la culture à travers le septième art, une victoire pour les valeurs de participation et de tolérance, que l’association « Initiative culturelle » organise dans sa dix-huitième session, en partenariat avec le Centre du Cinéma Marocain, le Conseil de la Communauté Marocaine à l’Etranger, l’Office National Marocain du Tourisme, et le Conseil Régional Souss Massa, la wilaya de la région Souss-Massa, le Conseil Préfectoral d’Agadir-Idautnan, la commune territoriale d’Agadir, le Université d’Ibn Zohr, et quelques institutions publiques et partenaires privés.

**********

Aziz Omari, directeur du Festival international du film et de l’immigration à Agadir : Nous visons à démocratiser la culture du septième art et à rapprocher le cinéma du grand public

Lire aussi:  La date de la première de Cómo conocí a tu padre a été fixée sur Disney+ Espagne.

Organisé par l’association « Initiative culturelle », le 18e Festival international du film et de la migration se tient à Agadir, avec des couleurs optimistes et un espoir renouvelé après deux ans de pandémie.
Le festival, organisé du 13 au 18 juin, renouvelle son rendez-vous avec le public en célébrant le septième art et en sensibilisant à la question de l’immigration, pour divertir une large catégorie de cinéphiles et un groupe d’artistes de renommée mondiale.
Au passage, le directeur du festival, Aziz Omari, répond aux questions de la MAP.

Organisé par l’association « Initiative culturelle », le 18e Festival international du film et de la migration se tient à Agadir, avec des couleurs optimistes et un espoir renouvelé après deux ans de pandémie.
Le festival, organisé du 13 au 18 juin, renouvelle son rendez-vous avec le public en célébrant le septième art et en sensibilisant à la question de l’immigration, pour divertir une large catégorie de cinéphiles et un groupe d’artistes de renommée mondiale.
Au passage, le directeur du festival, Aziz Omari, répond aux questions de la MAP.

Marrakech, 2022-06-15 19:25:07 (Maroc-Actu) –

Article précédentUne réunion du Conseil des référents débat des résultats de l’avis du CESE sur la transformation numérique
Article suivantLe chef du gouvernement rencontre les présidents des chambres d’agriculture et des chambres d’industrie traditionnelle sur la généralisation de la protection sociale