Accueil Sciences & Tech Kaspersky participe aux opérations d’Interpol pour lutter contre la cybercriminalité dans les...

Kaspersky participe aux opérations d’Interpol pour lutter contre la cybercriminalité dans les pays africains

272
0

Kaspersky a participé à l' »Africa Digital Boom Operation » (ACSO) d’INTERPOL en fournissant à l’Organisation internationale de police des données, y compris des indicateurs suspects (IoC) sur diverses cybermenaces ciblant les pays africains. Ces données ont constitué la base d’une série d’activités de terrain, de recherches et d’enquêtes, ciblant les agents menaçants qui constituent la source de la cybercriminalité et leurs infrastructures malveillantes.

Les informations sur les menaces ont été partagées avec INTERPOL par le biais de son projet « Gateway », qui encourage le partenariat entre les services de police et les acteurs du secteur privé afin de collecter des données sur les menaces provenant de diverses sources, ce qui a permis aux autorités de sécurité de prévenir les attaques. Sur la base des informations fournies par Kaspersky et les autres partenaires du portail, 28 rapports sur les cyberactivités criminelles ont été préparés, mettant en évidence une série de menaces ciblant le continent africain et proposant un ensemble de mesures recommandées à suivre par les autorités nationales, ainsi ouvrant la voie à « Africa Digital Boom Operation » (ACSO). .

« L’opération Digital Boom Africa » a été lancée par la Direction de la cybercriminalité d’INTERPOL et le programme de soutien d’INTERPOL à l’Union africaine, et mise en œuvre avec l’organisation de police africaine AFRIPOL et les autorités de sécurité des pays africains. Cette opération s’est accompagnée de l’organisation d’un stage de formation dans le domaine des cyber enquêtes durant la période du 18 juillet au 5 août au Rwanda.

Lire aussi:  Un nouveau tissu avec des capacités d'écoute

Kaspersky a soutenu l’opération INTERPOL en aidant l’organisation à identifier les infrastructures impliquées mises en place dans les pays africains afin d’aider au futur démantèlement des organisations responsables d’activités malveillantes. Les informations fournies par Kaspersky à INTERPOL ont été compilées avec l’aide d’analystes travaillant avec Kaspersky Threat Intelligence, les intérêts de sécurité de l’entreprise et l’équipe mondiale de recherche et d’analyse (GreAT) de Kaspersky. Ces informations comprennent : des indicateurs suspects (IoC) de campagnes de phishing, de logiciels malveillants et de botnets ; les adresses IP (Internet Protocol) des serveurs de rançongiciels C&C ; Les adresses IP (Internet Protocol) associées aux infrastructures malveillantes opérant sur le continent africain ; Adresses de protocole Internet (IP) à partir desquelles les e-mails de spam et de phishing sont envoyés ; Liste des sites d’escroquerie et de phishing.

Lire aussi:  Maroc-Actu.-La fracture numérique est toujours présente dans l'éducation malgré la pandémie de transformation technologique, selon une étude

La formation organisée dans le cadre de « Africa Digital Boom Operation » (ASCO) a permis d’identifier les cybercriminels inattentifs et les infrastructures malveillantes impliquées dans leurs activités criminelles. Ainsi, les facilitateurs des cyberattaques, notamment les serveurs hébergeurs, les distributeurs de malwares, les sites de phishing et les adresses IP impliquées, ont été démantelés et purgés.

Il convient de noter qu’en 2019, Kaspersky a signé un accord de partenariat de cinq ans avec Interpol, qui oblige l’entreprise à fournir un soutien dans le domaine des ressources humaines, de la formation et à partager des données et des informations sur les dernières activités de cybercriminalité des forces de l’ordre et de la loi. les organismes d’application. Depuis la signature de l’accord, les deux parties sont allées plus loin dans leur coopération dans le domaine de la lutte conjointe contre la cybercriminalité et de la sensibilisation aux cybermenaces aiguës grâce à la coopération dans le secteur de la cybersécurité.

Marrakech, 2022-12-13 18:29:22 (Maroc-Actu) –

Article précédentLa Russie se prépare à lancer le « Lada-Largos » électrique.
Article suivantGlovo Maroc lance le Brands Day