Accueil Economie La Banque mondiale accorde au Maroc un prêt de 350 millions de...

La Banque mondiale accorde au Maroc un prêt de 350 millions de dollars pour soutenir l’économie bleue

376
0

La Banque mondiale a indiqué, dans un communiqué publié à Washington, que « ce prêt vise à encourager la création d’emplois et la croissance économique, tout en améliorant la durabilité et la résilience des ressources naturelles, et la sécurité alimentaire, un pari qui a pris de l’importance avec les répercussions de la guerre en Ukraine.

L’institution financière a ajouté que le prêt vise également à développer les cadres institutionnels, à améliorer la gestion intégrée des ressources naturelles et à soutenir certains secteurs afin de promouvoir une économie bleue capable de résister aux changements climatiques dans les zones ciblées.

A cet égard, Jesko Henschel, directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Maghreb, a déclaré : « Avec son front de mer sur la Méditerranée et l’océan Atlantique, le Maroc a un fort potentiel de développement de l’économie bleue. Ses zones côtières contribuent déjà à plus de 50 % du produit intérieur brut et des emplois du pays, à un moment où beaucoup de potentiel dans les secteurs existants et émergents de l’économie bleue tels que l’aquaculture, la culture des algues et les énergies marines renouvelables reste encore à exploiter.

Lire aussi:  Le groupe Huawei dévoile le HUAWEI Nova 8i avec une grande élégance et des performances

A cet égard, il s’est référé au diagnostic inclus dans le nouveau modèle de développement, qui a montré que le Maroc a une opportunité de développer des «communautés côtières» qui attirent les investissements et créent des opportunités d’emploi, tout en assurant un développement durable.

La banque a ajouté que le nouveau projet comprend deux composantes, expliquant que le premier axe lié à la création d’un comité interministériel et au développement des mécanismes de coordination régionale soutient la mise en place de cadres institutionnels dans le but de renforcer la coordination verticale et horizontale.

Quant au deuxième volet, il est lié à l’investissement dans des secteurs clés pour l’économie bleue, notamment le tourisme durable et le sous-secteur de l’aquaculture marine, la formation professionnelle dédiée à la gestion de l’économie bleue, la protection et la gestion des services écosystémiques, et l’amélioration de la résilience dans le face aux changements climatiques dans les zones ciblées.

Lire aussi:  Le Maroc prend des mesures directes pour protéger les entreprises des répercussions

On s’attend à ce que la création d’emplois et la croissance économique stimulent la reprise économique après les répercussions de la pandémie du virus Corona (Covid-19).

« Les côtes du Maroc, grâce à leurs riches ressources marines et à leur bande côtière, offrent des opportunités pour créer des emplois, se remettre de la pandémie, ainsi que renforcer la résilience face aux changements climatiques », a déclaré Marcelo Hector Accherbi, chercheur en environnement responsable pour le projet.

Il a déclaré que le Maroc aspire à construire une « société plus inclusive, respectueuse de l’environnement et résiliente ».

L’expert a ajouté : « Le programme de l’économie bleue représente une plate-forme qui rassemble divers secteurs et autorités pour développer et mettre en œuvre des solutions intégrées pour une gestion efficace des ressources marines et côtières. Ainsi, le programme soutient la création d’une société équitable et durable.

Marrakech, 2022-06-01 19:50:13 (Maroc-Actu) –

Article précédentInwi lance la cinquième édition du « Enterprise Forum »
Article suivantRoyal Air Maroc .. La première compagnie africaine à obtenir le certificat « Cargo iQ »