Accueil Economie L’encours des prêts bancaires dépasse 980 milliards de dirhams

L’encours des prêts bancaires dépasse 980 milliards de dirhams

251
0

Bank Al-Maghrib a indiqué que l’encours des crédits bancaires s’est élevé à 980,7 milliards de dirhams, au cours des quatre premiers mois de 2022, avec une hausse annuelle de 3,2%.
Dans le tableau de bord relatif aux « crédits et dépôts bancaires » pour le mois d’avril 2022, la banque indique que les crédits bancaires accordés aux agents non financiers se sont élevés à 854,3 milliards de dirhams et ceux accordés aux agents financiers à 126,4 milliards de dirhams.
La même source a indiqué que l’augmentation annuelle de 5,6% des crédits accordés aux entreprises privées non financières comprend des augmentations de 10,2% des facilités de trésorerie et de 2,2% des crédits d’équipement, tandis que les crédits immobiliers ont diminué de 2,2%. 7 pour cent.
D’autre part, le tableau de bord a souligné que l’étude de situation de Bank Al-Maghrib a montré que l’accès au financement, au cours du premier trimestre 2022, était considéré comme « normal » par 91% des entreprises industrielles, et 9% comme « difficile ». , avec un coût du crédit stable.
Selon les résultats de l’étude sur les conditions d’octroi des crédits au premier trimestre 2022, un assouplissement a été apporté aux critères pour les crédits de trésorerie, en les maintenant inchangés pour les crédits d’équipement, et en les durcissant pour les crédits de relance immobilière.
Et selon la taille de l’entreprise, il n’y a pas eu de changement dans les normes, tant pour les très petites, petites et moyennes entreprises, que pour les grandes entreprises. Quant à la demande, elle peut être faible pour les très petites, petites, moyennes et grandes entreprises, et pour toutes les cibles de crédit.
Au premier trimestre 2022, les taux d’intérêt appliqués aux nouveaux prêts ont diminué de 4,02 %. Et selon la taille de la contractualisation, elle s’établit à 3,65% pour les grandes entreprises, et à 4,85% pour les très petites, petites et moyennes entreprises.
Bank Al-Maghrib a expliqué que s’agissant des prêts accordés aux familles, elle a enregistré une hausse annuelle de 3,4%, qui reflète principalement une hausse de 3,2% des crédits à l’habitat, notant que les financements participatifs destinés à l’habitat, principalement sous forme de murabaha) ), a poursuivi son amélioration pour s’établir à 16,9 milliards de dirhams, après 12,8 milliards de dirhams il y a un an.
Il a rappelé qu’au premier trimestre 2022, les banques ont annoncé qu’elles ne modifieraient pas les critères d’octroi des crédits immobiliers et des crédits à la consommation. Quant à la demande, elle a connu une hausse des crédits à la consommation, et une baisse des crédits à l’habitat.
Bank Al-Maghrib a conclu qu’en ce qui concerne les taux d’intérêt appliqués aux nouveaux crédits accordés aux familles, ils se sont élevés à 5,2% au premier trimestre 2022, dont 4,21% pour les crédits à l’habitat, et 6,50% pour les crédits à la consommation.

Lire aussi:  Faussaire : Le Maroc jouit d'une attractivité sans précédent pour les capitaux industriels

Marrakech, 2022-06-05 19:50:20 (Maroc-Actu) –

Article précédentLa croissance de l’économie nationale atteindra 7,9% en 2021
Article suivantCasablanca accueillera la 5ème édition de Le Imperiale 2022