Accueil Economie La deuxième séance du Conseil d’Administration de l’Office National de Sécurité Sanitaire...

La deuxième séance du Conseil d’Administration de l’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires s’est tenue

201
0

Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche, du Développement rural, des Eaux et Forêts, Mohamed Seddiqi, a présidé la veille mardi à Rabat le Conseil d’administration de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSA).
Cette réunion a été l’occasion de présenter et de présenter les réalisations techniques et financières de l’année 2023, ainsi que le programme de travail du bureau pour l’année 2024.
Dans une déclaration d’ouverture, le ministre a souligné les progrès réalisés par l’UNSA au cours des dernières années et a salué les réalisations techniques et financières du bureau. Le ministre a également félicité tous les membres du bureau pour leurs efforts remarquables en matière de protection de la santé végétale et animale et de la sécurité sanitaire des produits alimentaires, et a salué le rôle de l’autorité sanitaire du bureau dans la protection de la santé publique.
Pour sa part, Abdullah Al-Janati, directeur général de l’Office national de la sécurité sanitaire des produits alimentaires, a évoqué, lors de sa présentation, le résultat des réalisations les plus importantes enregistrées par l’Office pour l’année 2023, ainsi que le programme de travail de l’Office. pour l’année 2024 au niveau du Programme National de Protection Phytosanitaire et Animale et de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires, et des intrants. l’agriculture et les laboratoires, l’évaluation des risques, la communication et la coopération internationale, ainsi que la gouvernance et la numérisation.
Concernant l’aspect lié à la protection du cheptel national, le Directeur général de l’UNSA a souligné les mesures prises par les services de l’Office pour renforcer l’immunité collective nationale, notamment contre la fièvre aphteuse, la variole et la peste des petits ruminants, notamment des campagnes de vaccination des vaches, ainsi qu’une campagne de vaccination des ovins et caprins dans les zones frontalières. Il a également souligné qu’aucun cas de fièvre aphteuse n’a été enregistré depuis juillet 2019.
Le directeur général de l’UNSA a évoqué le programme d’intensification du programme de surveillance des exploitations avicoles, qui a conduit à une augmentation de 17% du nombre d’exploitations avicoles surveillées en 2023. Les services de l’Office ont retiré 139 autorisations pour non-respect des conditions nécessaires en termes de sécurité sanitaire.
En ce qui concerne l’approvisionnement des marchés nationaux en viande rouge, notamment en viande ovine et bovine, l’Office a approuvé plusieurs modèles de certificats sanitaires auprès de plusieurs pays exportateurs. Par ailleurs, des procédures sanitaires ont été mises en place pour garantir que le contrôle sanitaire soit effectué sur les animaux importés, tout en suivant le rythme des travailleurs du secteur.
Au moins 1 140 contrôles ont été effectués lors des opérations d’importation aux postes frontières.
En matière de protection du patrimoine végétal national contre les ravageurs et les maladies des plantes, le Bureau a renforcé les programmes de lutte contre les ravageurs agricoles tels que la cochenille et le charançon rouge du palmier en 2023, en plus du programme de protection de la santé phytosanitaire des forêts.
Dans le domaine du contrôle de la sécurité sanitaire des produits alimentaires, l’Office a intensifié ses opérations de contrôle de la qualité et de traçabilité de l’huile d’olive et de ses dérivés, en réalisant près de 400 visites sanitaires régulières dans les unités de production, ce qui a abouti à la suspension de 15 licences sanitaires et à la retrait de 13 autres.
Dans un autre contexte, le bureau a développé les capacités analytiques de ses laboratoires en utilisant les équipements les plus récents pour examiner les polluants, les résidus de ravageurs agricoles et les médicaments vétérinaires.
Par ailleurs, Al-Janati a révélé que le Maroc, représenté par l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires, a été élu à l’unanimité comme coordonnateur pour l’Afrique au sein du Comité exécutif du Codex Alimentarius (Codex).
La réunion a également été consacrée à l’examen des importantes réalisations financières réalisées par le bureau, notamment en ce qui concerne les indicateurs d’engagement et de performance pour l’année 2023, qui a connu une évolution remarquable.

Lire aussi:  Le Maroc entend adapter son économie à la menace climatique croissante

Marrakech, 2023-12-14 18:30:29 (Maroc-Actu) –

Article précédentLecture de l’œuvre théâtrale de l’écrivain Osama Al-Sarwat : « Hammam Al-Saada » et « Fa’el Al-Nisa » sont deux textes centrés sur la personnalité de la femme dans la même veine.
Article suivantLe jeu « Hasla » ou jeu d’essai