Accueil Divertissements La pièce marocaine « Hadayek al-Asrar » a remporté le Grand Prix des 23èmes...

La pièce marocaine « Hadayek al-Asrar » a remporté le Grand Prix des 23èmes Journées du Théâtre de Carthage

602
0

La pièce « Les Jardins des secrets » du metteur en scène marocain Mohamed El Horr a été couronnée par le Grand Prix (Œuvre intégrée) de la vingt-troisième session des Journées théâtrales de Carthage, qui a clôturé ses activités samedi soir dernier à Tunis.
La pièce «Hadayek al-Asrar» a également remporté les prix de la meilleure mise en scène et de la meilleure scénographie (le Théâtre de l’Opéra l’a décerné à Mustafa Al-Alawi et Muhammad Al-Hur), ainsi que la meilleure performance féminine, qui a été rendue à Jalila Tlemsi.
« Les jardins des secrets », selon le dramaturge Muhammad al-Hour, traitaient de sujets et de questions centraux non seulement pour le public local mais en général pour l’homme moderne, de manière créative, avec des dialogues en darija et en arabe classique.
Le réalisateur avait auparavant assuré à l’Agence du Maghreb arabe que ce spectacle est particulièrement proche du thème du vide, un phénomène exacerbé par l’émergence des réseaux sociaux, expliquant que son travail s’intéresse à la fragilité humaine et à l’inexistence.
Le prix du meilleur texte pour cette session est allé à Abdel Halim Masoudi et Nizar Al-Saeedi pour la pièce « The Lost » (Tunisie), et le prix de la meilleure interprétation masculine a été décerné à Ghassan Ashkar pour la pièce « Land Mine » (Palestine).
Et elle a remporté le prix de l’Union générale tunisienne du travail « Farhat Hachad » du meilleur technicien pour le marionnettiste Mohamed Noir (la pièce « L’exil » de Nader Belaid), et le prix Najiba Al-Hamrouni pour la liberté d’expression (soutenu par le Syndicat national des journalistes tunisiens) pour la pièce « Trous noirs » d’Imad May (Tunisie). Spécial pour la pièce « Mercure » d’Aws Ibrahim (Tunisie).
Deux prix ont été décernés au Théâtre de la liberté, en partenariat avec l’Autorité générale tunisienne des prisons et de la réforme, pour la pièce « Takhlibiza » pour la prison civile de Burj Al-Amri, et pour la pièce « Bil Salama » pour la prison pour femmes de Al-Masadin.
Le troisième prix a été attribué à parts égales entre les deux œuvres « C’est ma Bakhti » pour la prison civile de Mahdia et

Lire aussi:  Taron Egerton s'évanouit à la première de sa nouvelle pièce de théâtre

Pour emprisonner les femmes avec des spermatozoïdes « Xy »
Quant aux prix parallèles, le prix Salah Al-Qasab pour la créativité littéraire a été décerné au réalisateur Tawfiq Al-Jabali (Tunisie), au réalisateur et scénographe Jabbar Al-Judi (Irak) et à l’universitaire et dramaturge Muhammad Al-Madiouni (Tunisie).
Il est à noter que le jury officiel du concours, présidé par la tunisienne Leila Tobel, comprenait Lina Abyad (Liban), Youssef Al-Hamdan (Bahreïn), Falah Shaker (Irak), Abdel-Wahhab Mabrouk (Tunisie) et Jose Mina Abrantès (Angola).
Le Sénégal était l’invité d’honneur de cette session en mettant à l’honneur un théâtre francophone et une grande personnalité du Sénégal et du continent africain, Léopold Cèdre Senghor.

Lire aussi:  La réaction de Brie Larson (Captain Marvel) à la bande-annonce de Ms. Marvel.

Mots clés

Les secrets, le tiers, le majeur, le jeu, marocain, avec le prix, le sacre, les jardins, Carthage, pour les jours, pour les vingt, session

Marrakech, 2022-12-11 18:20:53 (Maroc-Actu) –

Article précédentPrix RSF : La lutte contre le viol, « moins sexy » que la liberté de la presse ?
Article suivantCouronnement des lauréats de la deuxième édition du concours « Master Zalaji 2022 »