Accueil Economie Lancement de la Mission Commerciale du Consortium Européen « AEWEN » à...

Lancement de la Mission Commerciale du Consortium Européen « AEWEN » à Casablanca

455
0

Le consortium européen « Africa-European Water and Energy Network » (AEWEN) a lancé, lundi à Casablanca, la première mission de visites et de rencontres d’affaires entre plusieurs entreprises européennes et marocaines, dans le cadre du programme « COSME-Clusters go international » .
Cette initiative, organisée avec le soutien de l’Union européenne, vise à intensifier la coopération internationale et intersectorielle entre différents groupes et réseaux d’entreprises ainsi qu’à renforcer la compétitivité des PME au niveau mondial.
Prenant la parole à cette occasion, Katherine Delahaye, Project Development Supervisor of Technology Wallonia Energy Environment and Sustainable Development, a expliqué que l’objectif premier du premier projet d’AEWEN est de créer un réseau entre l’Afrique et l’Europe dans le secteur de l’eau et de l’énergie.
Elle a souligné que l’AEWEN a été créée en 2021 par quatre groupes spécialisés dans l’énergie et l’eau, qui sont Tenerrdis, TWEED, Environment Park et The Catalan Water Partnership (CWP), soulignant que son objectif réside dans la mise en œuvre d’une stratégie commune d’internationalisation dans le but d’aider les petites et moyennes entreprises européennes à se développer. Dans 3 pays africains (Maroc, Sénégal et Tunisie), afin d’apporter un soutien à la recherche de solutions liées à l’eau et à l’énergie durable.
Elle a déclaré : « La mission au Maroc est la première du projet AEWEN », et elle verra la tenue de deux tables rondes centrées sur « Stress hydrique au Maroc : comment répondre aux urgences ? », et « Le Maroc se dirige vers verte, perspectives pour les énergies renouvelables au Maroc ? ».
A cet égard, elle a souligné qu’il existe des rencontres B2B bilatérales qui réuniront des entreprises et acteurs marocains et européens dans les domaines de l’énergie, de l’eau et de l’électricité.
Pour sa part, Slimane Kikouh, Chef du Service de l’Approvisionnement en Eau Potable, de l’Assainissement et de la Valorisation des Eaux Pluviales, a mis en lumière le stress hydrique croissant avec l’impact du changement climatique, ajoutant qu’il constitue l’un des défis majeurs auxquels sont confrontées les générations actuelles et futures au Maroc. .
Selon Kichouh, la préservation des ressources en eaux souterraines dans le Royaume passe par l’élaboration d’une stratégie de gestion durable, participative et contractuelle des eaux souterraines, avec définition des responsabilités, droits et obligations des usagers de l’eau. Il a déclaré que la sensibilisation des usagers de l’eau, des acteurs de la société civile et de l’ensemble de la population sur l’importance d’économiser l’eau est une priorité pour provoquer un changement de comportement.
Pour sa part, Moufid Abdel Razek, directeur de mission au bureau « officium », a indiqué que la mission de ce consortium est de créer un espace d’échange entre les hommes d’affaires marocains et leurs homologues européens, afin d’initier le transfert de technologie et de savoir-faire.
« Il est important à travers ce projet de créer une synergie et une harmonie positive dans les secteurs de l’eau et de l’énergie, notamment en raison des énormes problèmes résultant de la sécheresse », a-t-il déclaré dans une déclaration à la MAP, soulignant que le plus important réside dans la recherche de solutions permanentes. à ce problème.
Selon les organisateurs, cette opportunité s’inscrit pleinement dans la Stratégie nationale marocaine de développement durable (SNDD), qui identifie parmi ses principaux objectifs une augmentation de la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique à plus de 52%.
Les organisateurs ont souligné que le développement durable pour tous ne peut être atteint que grâce à des partenariats équilibrés entre le Nord et le Sud, ajoutant que l’AEWEN aspire à renforcer l’échange d’informations et de connaissances afin de mettre en évidence les complémentarités et de stimuler les synergies entre les membres du réseau.

Lire aussi:  Les recettes de l'impôt sur les sociétés ont connu une amélioration remarquable, s'élevant à plus de 17 milliards de dirhams

Marrakech, 2022-12-14 18:35:26 (Maroc-Actu) –

Article précédent79% des grossistes s’attendent à une stabilisation des ventes au cours du quatrième trimestre 2022
Article suivantAl-Hafzi souligne à Riyad le rôle des réseaux intelligents dans la modernisation des systèmes électriques