Accueil Economie Le déficit commercial augmente de 57,2 % cette

Le déficit commercial augmente de 57,2 % cette

369
0

L’office des changes a indiqué que le déficit commercial du Maroc à fin février 2022 s’élevait à moins 39,64 milliards de dirhams, soit une augmentation de 57,2% par rapport à la même période en 2021. L’office des changes a expliqué, dans son dernier bulletin sur les indicateurs mensuels du commerce extérieur . Rapportées à février, les importations se sont élevées à 102,12 milliards de dirhams au cours des deux premiers mois de l’année en cours, contre 74,13 milliards de dirhams à fin février 2021, soit une hausse de 37,8%, tandis que les exportations ont augmenté de 27,7% à 62,47 milliards de dirhams à fin février 2021. fin février dernier, contre 48,92 milliards de dirhams en 2021.

Lire aussi:  L'Ukraine exporte sa première cargaison de céréales vers l'Europe par train

La même source a souligné que l’augmentation des importations de biens et marchandises concerne tous les produits, notant que les importations de produits semi-finis ont réalisé une augmentation de 51,7% à la suite de l’augmentation des achats d’ammoniac, qui ont plus que quadruplé, pour passer de 693 millions de dirhams à 2,92 milliards de dirhams. .

Parallèlement, la facture énergétique a augmenté de 81,6%, principalement en raison de l’augmentation notable du gasoil et des carburants (+3,43 milliards de dirhams) compte tenu de la hausse des prix de 64,2% (6,798 dirhams la tonne contre 4,141 dirhams la tonne).

Le volume des importations a également augmenté de 16,1%, avec un total de 1,062 million de tonnes à fin février 2022, contre 915 millions de tonnes le même mois l’an dernier.

Lire aussi:  Bank Al-Maghrib confirme que la stratégie data permettra de gagner en efficacité opérationnelle

De leur côté, les importations de denrées alimentaires ont augmenté de 44,8%. Cette hausse, selon l’office, est attribuée à la croissance des achats de blé (+96,8%), qui a atteint son plus haut niveau des cinq dernières années.

Cette hausse est due à la hausse simultanée des prix (+21,4% / 3.342 dirhams la tonne à fin février 2022 contre 2,754 dirhams la tonne à fin février 2021), et des quantités (1,227 million de tonnes achevées en février 2022 contre à 757 millions de tonnes achevées en février 2021).

Vous pourriez également être intéressé par :

almaghrib aujourd'hui

Marrakech, 2022-04-02 18:15:05 (Maroc-Actu) –

Article précédentLes revenus pétroliers irakiens enregistrent les revenus financiers les plus élevés depuis
Article suivantNabila Mounib a qualifié la classe moyenne de « disparue du Maroc »