Accueil Economie Le Maroc se classe au troisième rang des entreprises avec un chiffre...

Le Maroc se classe au troisième rang des entreprises avec un chiffre d’affaires supérieur à 1 milliard de dollars en Afrique

352
0

Le Maroc se classe au troisième rang des entreprises avec un chiffre d’affaires de plus d’un milliard de dollars en Afrique, selon une étude menée par la société américaine McKinsey Global, qui a constaté que le Maroc compte 20 entreprises avec un chiffre d’affaires de plus d’un milliard de dollars.
La même étude a souligné que 6% des entreprises africaines qui ont dépassé ce nombre ont leur siège social au Maroc, ce qui les fait occuper le troisième rang, après l’Afrique du Sud, qui se classe premier avec 40% des entreprises, et au deuxième rang se trouve l’Egypte avec 33 entreprises ; Alors que l’Europe compte 2 700 entreprises en Afrique avec des revenus supérieurs à 1 milliard de dollars, l’Asie en compte 3 300 en Afrique.
Parmi les entreprises marocaines qui entrent dans ces chiffres, selon l’étude intitulée « Réinventer la croissance économique en Afrique : Transformer la diversité en opportunités », figurent Attijariwafa Bank, Maroc Telecom, Banque Centrale Populaire, Bank of Africa et LafargeHolcim Maroc.
L’étude a indiqué que le potentiel du continent africain réside principalement dans la croissance démographique rapide, soulignant que d’ici 2050, la population devrait doubler le nombre actuel, pour dépasser 2 500 millions de personnes, ce qui entraînera une augmentation de la production et de la consommation, comme les dernières données montrent que la majorité de la population appartient aujourd’hui à une classe de consommateurs inférieure à la moyenne (<11 dollars par jour), le rapport indique : « Cela va grossir les rangs des 250 millions d'Africains qui devraient rejoindre la classe des consommateurs d'ici 2030, permettant 3 milliards de dollars de dépenses de consommation. Ces dépenses créent une opportunité pour les entreprises de fixer des prix abordables à grande échelle, de cibler l'expansion dans les points chauds de croissance et d'innover dans les chaînes de valeur locales.
L’étude met également en évidence la différence significative entre les pays du continent lui-même. « Près de la moitié de la population africaine vit dans des pays où la croissance du PIB entre 2010 et 2019 a dépassé le taux de croissance moyen du continent de 4,2 % depuis 2000. » Ces pays, (…) étaient en grande partie des économies de taille moyenne qui ont bénéficié d’augmentations supérieures à la moyenne des investissements, des exportations et de l’urbanisation, ce qui s’est traduit par une productivité plus élevée. Ces pays fournissent des modèles précieux à imiter pour le continent. L’autre moitié de la population africaine vit dans des pays qui ont connu une croissance plus lente au cours de la dernière décennie.

Lire aussi:  Le Maroc occupe le deuxième rang en termes d'approvisionnement en tomates dans l'Union européenne

< Abdel Samad Edeniden

Marrakech, 2023-06-19 19:23:52 (Maroc-Actu) –

Article précédentLe Koweït célèbre le 62e anniversaire de son indépendance
Article suivantTECHNOGYM ouvre ses portes à Casablanca