Accueil Economie Le nombre de transactions dans le secteur de l’assurance et de la...

Le nombre de transactions dans le secteur de l’assurance et de la réassurance augmente de 8,9%

179
0

Le secteur national de l’assurance et de la réassurance s’est bien comporté en 2021, réalisant un nombre de transactions de 52,4 milliards de dirhams, en hausse de 8,9%, selon l’Autorité de contrôle des assurances et de la réserve sociale.
Selon un document émis par l’Autorité sur la situation du secteur de l’assurance et de la réassurance pour l’année 2021, cette croissance implique une évolution différente entre les activités d’assurance et de réassurance.
La même source ajoute qu’après 2020, caractérisée par une faible croissance, l’activité d’assurance a retrouvé sa vitalité, que ce soit au niveau des assurances vie ou non-vie.
Au total, le nombre de transactions directes a augmenté de 9,9%, à 49,6 milliards de dirhams, l’autorité ayant confirmé qu’il s’agit « d’une croissance relative due à la forte baisse au cours de l’année 2020 ».
La source ajoute que malgré cela, le secteur a maintenu de bonnes performances sur dix ans, avec un taux de croissance annuel moyen de 7,5%.
Dans le détail, l’assurance-vie a enregistré une hausse de 12,5% à 22,9 milliards de dirhams, selon l’autorité, qui a expliqué que cette croissance est tirée par l’épargne, qui a enregistré une croissance de 12,9%, grâce à la reprise des contrats d’épargne en dirhams (plus 12,2 %). , et la forte activité des contrats à capital variable (+ 20 %).
Les assurances non-vie, quant à elles, ont enregistré une bonne performance, avec un volume de primes de 26,7 milliards de dirhams, soit un taux de croissance de 7,7%, principalement soutenu par les performances des assurances automobiles qui ont enregistré un volume de primes de 13 milliards de dirhams, un croissance de 8,6 %.
Quant à l’activité de réassurance, après une année exceptionnelle, grâce aux flux issus de l’assurance obligatoire contre les conséquences des événements catastrophiques principalement, les opérations d’acceptation ont connu une baisse de 5,2%, avec un volume de transactions de 2,8 milliards de dirhams, reposant essentiellement sur assurances autres que l’assurance-vie (94 %). ).
L’Autorité de contrôle des assurances et des réserves sociales a indiqué que les réassureurs exclusifs dominent cette activité, avec une part de marché de 78%, malgré la baisse de cette part par rapport à 2020.
Le document a également révélé une augmentation à deux chiffres (+10,9%) en 2021, au niveau des coûts de rémunération et des dépenses de contrats d’assurance et de réassurance. Il a ajouté que les assurés directs continuaient de supporter l’essentiel des indemnités et dépenses calculées, s’élevant à 41,5 milliards de dirhams (+12%), tandis que les coûts d’indemnisation et dépenses des réassureurs exclusifs ont diminué de 14,8%, à 1,4 milliard de dirhams.
Par catégorie, l’augmentation des rémunérations inclut aussi bien l’assurance-vie que l’assurance-dommages. Toutefois, elle reste plus forte au niveau des assurances-vie (+13,7% ; 24,6 milliards de dirhams) qu’au niveau des assurances non-vie (+7,4% ; 18,4 milliards de dirhams).
Et les sociétés contractantes d’assurances et de réassurances, à titre d’exploitation, ont représenté des coûts techniques d’exploitation d’environ 10 milliards de dirhams, en hausse de 3,8% par rapport à l’année 2020.
La même source précise que les charges d’exploitation sont restées relativement maîtrisées, après une hausse de 1,8%, et un coût de 5,9 milliards de dirhams, grâce à une hausse des coûts d’acquisition de 6,9%, à 4 milliards de dirhams, dont 3 milliards supportés par les non-assurances. . L’assurance-vie, qui rémunère la distribution de produits d’assurance.
D’autre part, l’Autorité de contrôle des assurances et des réserves sociales a révélé que le solde des réserves techniques s’élevait à 194,1 milliards de dirhams à fin 2021, en hausse de 6,3% par rapport à 2020, soulignant la concentration de 94% de ce solde avec les directs. assuré.
La part des provisions techniques des assurances-vie s’est établie à 58%, grâce à une croissance de 8,3%, à 112,2 milliards de dirhams, tandis que les provisions techniques des assurances non-vie se sont accrues de 3,7% à 81,9 milliards de dirhams.

Lire aussi:  Le Maroc organise la 11ème Conférence Internationale Ferroviaire à Grande Vitesse

Marrakech, 2022-05-09 09:06:53 (Maroc-Actu) –

Article précédentLancement de la procédure d’inscription pour un accompagnement exceptionnel supplémentaire des professionnels du transport routier
Article suivantHassan Abaqi: Le processus de transit 2022 sera caractérisé par la fluidité et la sécurité sanitaire