Accueil Economie Le ramadan relance le marché publicitaire au Maroc

Le ramadan relance le marché publicitaire au Maroc

391
0

Le mois de Ramadan bénéficie d’un large public dans les différents médias, ce qui génère un pic à caractère particulier des investissements publicitaires au Maroc avec une augmentation sensible de la consommation de biens, services et médias.
A cet égard, Imperium, société spécialisée dans le traitement de l’information au Maroc, a révélé dans un communiqué que le Ramadan 2022 a connu une légère augmentation des investissements publicitaires, le nombre total de ces investissements s’élevant à plus de 407 millions de dirhams, notant que la tendance à la hausse des investissements publicitaires du mois de Ramadan Le Ramadan apparaît clairement durant les dix premiers jours (du 01 au 10 Ramadan correspondant à la période du 03 au 12 avril 2022).
La société a déclaré que la tendance actuelle indique une nette reprise de l’économie nationale, qui se reflète dans les revenus publicitaires, au cours des quinze premiers jours du Ramadan, en termes de répartition du budget entre les différents médias.
Imperium confirme que tous les médias ont bénéficié d’une assez forte hausse, la télévision ayant acquis 63,2% de parts de marché, en hausse de +11,9%, soit 257 millions de dirhams. Cette augmentation est attribuée à la forte demande des chaînes nationales pendant le mois de Ramadan (70 % de part d’audience pour Channel Two et Channel One confondues, à partir du premier jour du Ramadan).
Quant aux panneaux d’affichage, le secteur a enregistré à son tour une progression remarquable de +12,5%, équivalant à 18,2% de part de marché, soit environ 74 millions de dirhams, suivi par la presse numérique qui, à son tour, a connu une augmentation de 8,2% % de part de marché, soit 22 millions de dirhams. Enfin, avec un investissement de 44 millions de dirhams, la radio a pu enregistrer une progression de +7,7%, soit 10,8% de part de marché.
Quant à la presse écrite, elle a enregistré une forte baisse de 39,7% à 10 millions de dirhams, ce qui équivaut à seulement 2,5% de part de marché.
Imperium indique que les secteurs qui ont moins investi cette année par rapport à l’année dernière, on retrouve le secteur de la banque et de l’assurance, qui a enregistré une forte baisse (-42-) par rapport à 2021, mais c’est tout de même le quatrième secteur le plus investi en 2022, avec un budget de 27,2 millions de dirhams. , précédé par le secteur alimentaire (+36%), avec un total de 91,3 millions de dirhams, suivi du secteur des communications (-6%) avec un investissement d’environ 85,9 millions de dirhams, suivi du secteur de la finance et des assurances, en hausse de 220%, après avoir investi 28,1 millions de dirhams.
Aux cinquième et sixième positions, les secteurs du BTP (+5% / 22,3 millions de dirhams) et le secteur des boissons (-4% / 16,3 millions de dirhams).
Dans le même contexte, la société a indiqué que les secteurs qui affichent des courbes haussières significatives par rapport à 2021 ; En tête de liste, on retrouve le secteur de l’immobilier avec une hausse notable de 928% (4,8 millions de dirhams), suivi de la pharmacie et du médicament avec un budget publicitaire qui a augmenté de +339%, pour un total d’environ 5,2 millions de dirhams . D’autres secteurs ont investi davantage en 2022, comme l’éducation et la formation (202+%), la distribution (93%+), l’industrie (43%+) et la culture (42%).
Les secteurs qui ont connu une forte baisse sont le secteur de l’énergie (-42%), de l’ameublement et de la décoration (-67%), de l’informatique (-12%) et de la maintenance (-21%).
Et la même source ajoute que les budgets publicitaires connaissent une augmentation de valeur, car la présence des annonceurs a également augmenté en cette période de ramadan, puisque 726 annonceurs ont répondu dans les deux premières semaines de ramadan, contre 731 annonceurs en 2021, et l’événement le plus marquant est que les panneaux d’affichage et la presse ont enregistré ensemble une augmentation du nombre d’annonceurs, les annonceurs 24+ et les annonceurs 60+ étant respectivement connectés à ces médias.

Lire aussi:  Modric informe les responsables suédois sur le potentiel d'investissement du Maroc

< Abdelhak Al-Quishi (journaliste de formation)

Marrakech, 2022-04-20 09:52:31 (Maroc-Actu) –

Article précédentBenali : le Maroc cherche à mettre en place une infrastructure gazière digne du XXIe siècle
Article suivantLe Maroc et l’Arabie saoudite conviennent d’élaborer une feuille de route pour créer un système industriel intégré