Accueil Economie Les prêts bancaires destinés au secteur non financier ont augmenté de 2,9...

Les prêts bancaires destinés au secteur non financier ont augmenté de 2,9 %

283
0

Bank Al-Maghrib a indiqué que les prêts bancaires destinés au secteur non financier ont enregistré un taux de croissance annuel de 2,9% au cours du mois de mars 2022, après 3,3% un mois auparavant.
Dans sa note sur les principaux indicateurs des statistiques monétaires du mois de mars 2022, Bank Al-Maghrib a expliqué que cette évolution reflète une hausse des crédits aux familles de 3,5%, après 3,7%, et une hausse des crédits accordés aux non-financiers. entreprises privées de 4,7% après 3,8%.
La même source ajoute que la répartition des crédits accordés au secteur non financier indique une augmentation des facilités de trésorerie de 7,4%, après 7,6%, une diminution des crédits d’équipement de 2,7%, après 3,6%, et une augmentation des crédits à la consommation et prêts immobiliers, respectivement de 2,4 pour cent. pour cent après 2,7 pour cent, à peu près le même taux d’augmentation enregistré le mois précédent.
S’agissant des créances douteuses, Bank Al-Maghrib a confirmé que son taux de croissance annuel est passé de 5,4% en février dernier à 6,1% en mars, ajoutant que dans ces conditions, le taux de créances en souffrance s’est stabilisé à 8,7%.
Selon les branches d’activités, les données trimestrielles indiquent une accélération, d’un trimestre à l’autre, de la hausse annuelle du total des crédits bancaires de 4,1% au cours du mois de mars 2022, après 2,8% au cours du mois de décembre 2021.
La même source indique que cette évolution s’est traduite par une augmentation des crédits destinés au secteur « électricité, gaz et eau » de 10,4% à 15,6%, et une augmentation de 10,6% après 7,9% des crédits destinés au secteur « commerce, automobile ». branche réparation et électroménager », et une augmentation de 3,3 %. après une baisse de 1,9% des crédits destinés au secteur « construction et travaux publics », ainsi qu’une baisse de 13,2% après 19,7% des crédits destinés au secteur « hôtels et restaurants », et une baisse de 16,9% des crédits au secteur secteur « transports et communications » après une hausse de 2,5 %.
Sur une base mensuelle, les crédits bancaires destinés au secteur non financier, selon Bank Al-Maghrib, ont augmenté de 0,6%, avec une hausse des facilités de trésorerie de 1,5%, des crédits immobiliers et à la consommation de 0,5% et des crédits d’équipement de 1,8 pour cent.

Lire aussi:  Des experts parient l'émergence d'une agriculture durable avec l'agriculture biologique

En revanche, les résultats de l’enquête sur la situation du secteur industriel, qui a été préparée par Bank Al-Maghrib pour le mois de mars, ont montré une amélioration de l’activité du secteur de mois en mois.
Bank Al-Maghrib a indiqué dans « l’enquête mensuelle de conjoncture industrielle » basée sur les données collectées entre le 4 et le 27 avril 2022, que la production et les ventes pourraient avoir augmenté dans toutes les branches, à l’exception de « l’électricité et l’électronique », qui pourrait ont connu une baisse de la production et des ventes.
Il a ajouté que dans ces conditions, le taux d’utilisation des capacités de production a atteint 72%, en légère hausse par rapport au mois précédent.

Lire aussi:  Le programme "Forsa" approuve son premier financement

Selon la même source, les commandes auraient connu une hausse dans toutes les branches, tandis que les carnets de commandes, quant à eux, ont atteint un niveau inférieur à la normale dans toutes les branches à l’exception du textile et du cuir.
Pour le deuxième trimestre de l’année, les entreprises sont optimistes et anticipent une amélioration de l’activité, malgré la persistance des doutes. 28% des entreprises n’ont pas une vision claire de l’évolution de la production et 35% n’ont pas une vision de l’évolution des ventes.

Marrakech, 2022-05-04 19:03:27 (Maroc-Actu) –

Article précédentLe Maroc organise la 11ème Conférence Internationale Ferroviaire à Grande Vitesse
Article suivantLe taux de change du dirham s’améliore par rapport à l’euro de 0,8%