Accueil Sciences & Tech Les roches qui ont aidé à former la Terre se sont formées...

Les roches qui ont aidé à former la Terre se sont formées loin d’ici.

1230
0

Marrakech, 17 Mar. (Maroc-Actu) –

Les matériaux contenus dans les astéroïdes qui ont contribué à la formation de la Terre pourraient s’être formés très loin dans le système solaire primitif et ensuite transportés à l’intérieur du système solaire par des processus de mélange chaotiques.

On pense que la Terre s’est formée en partie à partir de météorites carbonées, qui proviendraient d’astéroïdes de la ceinture principale extérieure. Les observations télescopiques des astéroïdes de la ceinture principale extérieure révèlent une caractéristique de réflectance commune de 3,1 micromètres qui suggère que leurs couches extérieures abritent des glaces d’eau ou des argiles d’ammoniac, ou les deux, qui ne sont stables qu’à très basse température.. Il est intéressant de noter que, bien que plusieurs sources de preuves suggèrent que les météorites carbonées proviennent de tels astéroïdes, les météorites récupérées sur Terre ne présentent généralement pas cette caractéristique. La ceinture d’astéroïdes soulève de nombreuses questions pour les astronomes et les planétologues.

Une nouvelle étude menée par des chercheurs de l’Institut des sciences de la vie terrestre (ELSI) de l’Institut de technologie de Tokyo. suggèrent que ces matériaux astéroïdaux ont pu se former loin dans le système solaire primitif, puis être transportés vers le système solaire interne par des processus de mélange chaotiques.

Lire aussi:  Maroc-Actu.-Surface Laptop Studio, désormais disponible en Espagne pour les particuliers et les entreprises

Dans cette étude, une combinaison d’observations d’astéroïdes à l’aide du télescope spatial japonais AKARI et de modélisation théorique des réactions chimiques sur les astéroïdes suggère que les minéraux de surface présents sur les astéroïdes de la ceinture principale extérieure, en particulier les argiles contenant de l’ammoniac (NH3), se forment à partir de matériaux initiaux contenant de la glace de NH3 et de CO2 qui n’est stable qu’à très basse température et dans des conditions riches en eau.

Sur la base de ces résultats, cette nouvelle étude propose que les astéroïdes de la ceinture principale extérieure se sont formés sur des orbites lointaines et se sont différenciés pour former différents minéraux dans des manteaux riches en eau et des noyaux dominés par la roche, rapporte l’Institut de technologie de Tokyo dans un communiqué.

Pour comprendre l’origine des divergences entre les spectres mesurés des météorites et des astéroïdes carbonés, l’équipe a modélisé, à l’aide de simulations informatiques, l’évolution chimique de plusieurs mélanges primitifs plausibles conçus pour simuler les premiers matériaux astéroïdaux. Ils ont ensuite utilisé ces modèles informatiques afin de produire des spectres de réflectance simulés pour les comparer à ceux obtenus au télescope.

Lire aussi:  Maroc-Actu.-Rien ne fonctionne avec Android et Qualcomm va lancer son prochain appareil

Leurs modèles ont indiqué que pour correspondre aux spectres des astéroïdes, le matériau de départ devait contenir une quantité importante d’eau et d’ammoniac, une abondance relativement faible de CO2, et réagir à des températures inférieures à 70 °C, ce qui suggère que les astéroïdes se sont formés bien plus loin que leur origine. emplacements actuels dans le système solaire primitif.

En revanche, l’absence de la caractéristique de 3,1 micromètres dans les météorites peut être attribuée à une réaction peut-être plus profonde à l’intérieur des astéroïdes, où les températures ont atteint des valeurs plus élevées, donc les météorites récupérées peuvent échantillonner des parties plus profondes des astéroïdes.

Si cela est vrai, cette étude suggère que la formation de la Terre et ses propriétés uniques résultent d’aspects particuliers de la formation du système solaire.

Article précédentLexus et des étudiants du Royal College of Art de Londres conçoivent la voiture du futur.
Article suivantAfghanistan – Le HCR déclare que l’Afghanistan « traverse une crise très grave » et que 24 millions de personnes ont besoin d’aide.