Accueil Economie L’ONCF confirme le leadership de l’ingénierie marocaine qui fait l’objet d’un appel...

L’ONCF confirme le leadership de l’ingénierie marocaine qui fait l’objet d’un appel à projets international

122
0

L’Office national des chemins de fer a confirmé que l’ingénierie marocaine reste pionnière des études faisant l’objet d’un appel d’offres international, avec la clause de priorité nationale, qui a été lancé par l’Office dans le cadre d’études structurées et prospectives pour le développement de le futur réseau ferré national.

Et le bureau soulignait, avant-hier, dimanche, dans un communiqué explicatif, suite à « la circulation de nouvelles par certains médias qui ont entraîné une grande confusion, et des informations complètement fausses sur le développement de projets d’extension du réseau ferroviaire national », que cet appel d’offres, qui a été remporté par « Egis-Rail Maroc / France », comprenant des prestations de suivi externe pour les études de l’Avant-Projet Sommaire (APS), de l’Avant-Projet Détaillé et du projet (APD-PRO), infrastructure, génie civil, installations techniques et travaux de terrassement nécessaires pour augmenter la capacité ferroviaire entre Kénitra et Marrakech et au niveau de l’axe de Casablanca.

Lire aussi:  57% des entreprises considèrent que le climat des affaires est « normal » au premier trimestre 2022

La même source a expliqué que l’appel d’offres précité comprenait le suivi externe des études pour chacun des tronçons Kenitra-Ain Sebaa, Ain Sebaa-Nouaceur et Nouaceur-Marrakech, qui ont été attribués en début d’année aux bureaux marocains de groupes ayant des bureaux français et/ou coréens (groupes : Novec / Ingerop, Setec Maroc / Setec Ferroviaire/ Setec International / Setec TPI, et CID/Dohwa Engineering CO, LTD / Korea National Railway). Il a ajouté que cet appel à propositions de contrôle externe porte sur l’analyse du cahier des charges du projet Kénitra-Marrakech, la vérification des exigences de base du projet (fonctionnalité, sécurité de fonctionnement, maintenance, pérennité, coût d’investissement,..), ainsi que vérifier les programmes fonctionnels des gares et installations terminales, y compris les contraintes liées à l’exploitation.

L’Office National des Chemins de fer a indiqué que « le statut distingué de l’expertise nationale n’est plus à prouver, afin d’accompagner la continuité et l’activation de la grande marche de développement du Royaume, sous la conduite visionnaire de Sa Majesté le Roi Mohammed VI ». .”

Lire aussi:  L'euro est passé sous le dollar américain pour la première fois depuis fin 2002

Le bureau a affirmé que « au vu des gains réalisés dans le premier projet marocain à grande vitesse, dont la réalisation a connu un fort taux d’intégration locale, l’ingénierie marocaine reste le pionnier des études qui font l’objet de cet appel à propositions », notant que les bureaux d’études étrangers disposent d’antennes locales qui comprennent des ingénieurs marocains, qui vont, en réalisant un contrôle externe et technique indépendant, assister la Direction qui met en œuvre le projet au sein de l’ONCF et assurer sa mise en œuvre dans les meilleures conditions.

Abdel Samad Edeniden

Mots clés

oncf, qui, marocain, ingénierie, formulaire, international, leadership, demande, offres, sujet, confirmer

Marrakech, 2022-11-14 18:58:13 (Maroc-Actu) –

Article précédentLe lancement du contrôle amiable électronique des accidents de la circulation
Article suivantRoyal Air Maroc et l’Association Marocaine des Exportateurs renforcent leur partenariat