Accueil Economie L’ONCF fait bonne figure en 2022

L’ONCF fait bonne figure en 2022

478
0

Le conseil d’administration de l’Office national des chemins de fer, réuni vendredi à Rabat, sous la présidence du ministre des transports et de la logistique, Mohamed Abdel Jalil, a fait état de la reprise confirmée et de la bonne tenue des différentes activités de l’office au cours de l’année 2022. .
Le bureau a indiqué, sur son site internet, que « la performance des différentes activités du bureau au cours de l’année 2022 s’inscrivait dans le cadre de la confirmation de la reprise intensive amorcée depuis la reprise qui a suivi la crise du Covid-19. L’activité de transport de voyageurs en témoigne parfaitement, puisqu’elle a enregistré une reprise remarquable par rapport à 2021, en retrouvant, voire dépassant les performances d’avant la crise épidémique. A fin décembre 2022, tous les indicateurs affichent une amélioration significative.
Selon la même source, M. Abdel Jalil a souligné, dans son discours d’ouverture, que le repositionnement de la mobilité durable au cœur des stratégies de développement pour un secteur des transports propre et vert passe nécessairement par le renforcement du secteur ferroviaire. Il est clair que ce type de transport offre les meilleures solutions pour améliorer le transport entre les régions de manière plus efficace, durable et respectueuse de l’environnement. Les efforts déployés au cours des deux dernières décennies et les réformes profondes qui ont été menées, en plus d’accélérer le rythme des investissements dans le secteur, ont commencé à porter leurs fruits, dans le cadre de la politique de grands projets inspirée par la vision éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, et visant un développement global et durable dans tout le Royaume.
De son côté, Mohamed Rabih El Khelia, directeur général de l’Office national des chemins de fer, a indiqué que l’année 2022 a été particulièrement riche et intense. Elle a été marquée, entre autres, par les records enregistrés dans les secteurs voyageurs et fret, le début de la transition verte et l’engagement de l’Office en matière de responsabilité environnementale, les avancées remarquables concernant l’implantation d’un système ferroviaire au Maroc et les études structurantes pour le développement du réseau ferroviaire national.
Al-Khali` a enregistré que l’acteur national du secteur ferroviaire a confirmé au cours de l’année 2022 sa bonne reprise, malgré la conjoncture difficile. Ainsi, l’office a accumulé des records dans plusieurs domaines : puisqu’il a établi un record annuel de transport d’environ 46 millions de passagers, et un record quotidien de 180 000 passagers par jour, qui a été enregistré en août 2022, ainsi qu’un record en termes de transport de divers marchandises, En particulier, des voitures avec 370 000 unités ont été transportées, en plus du charbon par le transport d’un million de tonnes.
Il a expliqué que les offres de transport et les services fournis, que ce soit dans les gares ou à bord des trains de toutes catégories, répondent bien aux aspirations des passagers, et cela s’est traduit par une amélioration du nombre de clients de 33%, contre 34,5 millions en 2021. à près de 46 millions en 2022 (fait). Il a transporté 38,3 millions de passagers en 2019, avant la crise du Covid-19), ce qui a entraîné une augmentation du nombre de transactions de 42% à 2,2 milliards de dirhams au cours de l’année écoulée.
Al-Buraq est un témoin idéal de l’activité des trains de voyageurs. Près de 4 ans après son démarrage, il a déjà assuré le transport innovant et durable de plus de 4,2 millions de passagers en 2022 (soit une augmentation de 60% par rapport à 2021), avec un taux de régularité de 96,3%, et atteint un amélioration continue de 562 millions de dirhams de transactions. Soit une augmentation de 63 % par rapport à l’année 2021. De plus, les trains d’Al-Buraq sont devenus verts au cours de l’année 2022, car ils sont alimentés en énergie éolienne verte, ce qui représente plus de 25 % de la consommation totale d’énergie du bureau.
Quant au transport de marchandises, il a continué au cours de l’année 2022 à faire preuve d’une forte résilience, enregistrant globalement une amélioration durable de ses indicateurs. Plus de 20,9 millions de tonnes de marchandises ont été transportées en 2022, et le nombre de transactions a atteint 1,7 milliard de dirhams (avec un nombre record de transactions de fret ferroviaire dépassant 634 millions de dirhams, soit une hausse de 19% par rapport à 2021).
La bonne reprise de l’activité passage et la constance des activités de transport de fret ont permis à l’office de réaliser en 2022 un chiffre d’affaires qui a dépassé pour la première fois la barre des 4 milliards de dirhams, contre 3,6 milliards de dirhams en 2021 (soit une hausse de 13 milliards de dirhams). pour cent). Ces indicateurs verts accompagnent l’ONCF dans sa stratégie pour mieux rééquilibrer ses différents domaines d’activités.
En 2022, l’office a réalisé des bénéfices s’élevant à 1,4 milliards de dirhams, en hausse de 39% par rapport à 2021, grâce à la bonne tenue des activités et aussi grâce à la politique de maîtrise des dépenses malgré le contexte caractérisé par l’inflation des prix des matériaux. et l’énergie.

Lire aussi:  L'industrie aéronautique se développe à Casablanca par dizaines de milliers

Le Directeur général a également noté que les résultats financiers du bureau ont connu une évolution remarquable, que ce soit par rapport à l’exercice précédent ou aux prévisions budgétaires approuvées, malgré les lourds coûts d’investissement liés au développement des infrastructures et l’impact des provisions liées aux fluctuations des taux de change. Hors ces éléments, le résultat net de l’Office est un bénéfice de 587 millions de dirhams, ce qui reflète la performance réelle de l’Office national des chemins de fer.

Colonne vertébrale des transports au Maroc et principal levier de la dynamique sociale et économique que connaît le Royaume, l’ONCF a accru le développement de son réseau, notamment à travers la réalisation de nouvelles extensions à grande vitesse, comme axe prioritaire de son développement. des plans.

Lire aussi:  Le hashtag réclamant une baisse du prix des carburants au Maroc franchit la barre du million

L’objectif est de faire du chemin de fer une locomotive pour un système de transport durable et propre, afin d’offrir plus de capacité sur le réseau traditionnel et de favoriser la création d’un service de proximité dans les principales régions du Royaume.

Marrakech, 2023-04-16 19:57:11 (Maroc-Actu) –

Article précédentAl Barid Bank rejoint officiellement la plateforme « Bani » et devient l’une des premières banques marocaines à rejoindre la plateforme de paiements transfrontaliers.
Article suivantOrange Maroc renouvelle son engagement en faveur de l’inclusion et de l’innovation et lance le concept de « Orange Village »