Accueil Auto/moto Nissan exhorte le comité d’entreprise à conclure un accord pour maintenir la...

Nissan exhorte le comité d’entreprise à conclure un accord pour maintenir la compétitivité de l’usine d’Avila

824
0

ÁVILA, le 8 mars. (Maroc-Actu) –

Après des réunions infructueuses ces dernières semaines, Nissan a demandé au comité d’entreprise de clore la convention collective qui maintient la compétitivité de l’usine d’Avila afin de parvenir à un accord qui « permette de consolider le projet de transformation de ce centre industriel », car il atteint « une situation limite ».

Dans un communiqué, l’entreprise défend que, « contrairement à ce qu’ont affirmé les représentants des travailleurs », elle a proposé lors de ces réunions « des augmentations salariales consolidées successives », conformément à l’accord Renault, à l’évolution actuelle de l’IPC et pour « assurer la compétitivité future de l’usine dans le pôle industriel de l’alliance en Castille-et-León ».

Nissan assure que les propositions « ne se sont pas traduites par un changement de position du comité d’entreprise », qui « continue à bloquer l’avancement des négociations », comme il l’a regretté, pour ensuite considérer que « l’inflexibilité de la représentation des travailleurs conduit l’usine à une situation limite, car elle compromet le bon déroulement du processus de transformation et l’avenir de l’usine elle-même ».

Lire aussi:  Gestamp renoue avec les bénéfices en 2021, après avoir gagné 155 millions d'euros

L’entreprise comprend qu’il est temps de parvenir « le plus rapidement possible » à un accord qui « permette à l’usine de rester compétitive afin d’attirer des projets et de nouvelles activités qui garantissent sa stabilité et son avenir à long terme ».

La situation économique résultant de la crise provoquée par la pandémie Covid-19 et le retard dans la construction de l’usine d’emboutissage, deux facteurs « indépendants de la volonté de Nissan », ont fait qu’au cours de l’exercice fiscal actuel (avril 2021-mars 2022), l’usine cessera de produire 47 % du volume prévu, ce qui a eu « un impact final sur les pertes commerciales de l’exercice 2021, qui se cumulent à celles déjà enregistrées en 2019 et 2020 », a rappelé le constructeur automobile.

L’ENGAGEMENT EN FAVEUR DE L’EMPLOI

Malgré cette situation, avec les travaux d’introduction des nouvelles pièces, Nissan maintient qu’elle a tenu « l’engagement de reprise de l’emploi qu’elle a pris dans le Plan Industriel ».

Lire aussi:  Ford utilisera la plateforme MEB de Volkswagen pour ses futurs modèles électriques

Le projet de transformation de l’usine en centre de pièces détachées est « en pleine phase de déploiement », puisque l’entreprise a introduit la fabrication de pièces pour plusieurs modèles Renault et Nissan, tandis que « d’autres projets non prévus dans le plan initial » ont été lancés, dans le but de « fournir à l’usine une plus grande charge de travail ».

Cette transformation s’accélérera cette année, selon l’entreprise, une fois que « deux infrastructures clés » telles que l’entrepôt logistique et le hall d’emboutissage seront achevées.

L’entrepôt aura une superficie de 21 000 mètres carrés et, bien que ses dimensions « soient inférieures à celles initialement prévues dans la zone industrielle de Vicolozano », ce changement « ne signifie pas une réduction des objectifs d’industrialisation de l’usine ».

Article précédentBatman a supprimé les scènes avec Superman et Wonder Woman.
Article suivantTaron Egerton s’évanouit à la première de sa nouvelle pièce de théâtre