Accueil L'International Santé : MSF exhorte les gouvernements à adapter les recommandations de l’OMS...

Santé : MSF exhorte les gouvernements à adapter les recommandations de l’OMS pour le traitement de la tuberculose chez les enfants

781
0

Marrakech, 22 Mar. (Maroc-Actu) –

Médecins Sans Frontières (MSF) a exhorté les dirigeants mondiaux à adopter les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour diagnostiquer la tuberculose (TB) chez les enfants et initier rapidement un traitement à des niveaux de soins plus décentralisés.

L’ONG regrette que plus de 60 % des enfants atteints de tuberculose ne soient pas diagnostiqués et reconnaît la difficulté de détecter la maladie chez les enfants, à la fois parce qu’il est difficile pour eux de produire des expectorations, l’échantillon standard pour le dépistage de la tuberculose, et en raison du faible niveau de bactéries dans les échantillons des enfants.

C’est pourquoi l’OMS recommande désormais de tester les selles, en plus d’autres échantillons, avec le test « GeneXpert Ultra », produit exclusivement par la société américaine Cepheid. Cependant, de nombreux pays ont des difficultés à accéder à ce test, car il est trop coûteux et la machine nécessaire pour le réaliser n’est pas adaptée à une utilisation dans les régions reculées, où vivent la plupart des enfants atteints de tuberculose.

Lire aussi:  Macron s’engage à agir pour « la France et la planète » dès son investiture pour un second mandat

 » Tout au long de ces années de guerre, et dans un environnement dont le système de santé est extrêmement fragile, MSF et les autres prestataires médicaux du Sud-Soudan sont confrontés chaque jour à des défis extrêmes pour diagnostiquer et traiter la tuberculose chez les enfants. Nous sommes encouragés par l’amélioration des directives de l’OMS, qui pourrait faciliter le diagnostic et le traitement précoces de la tuberculose chez les enfants dans de nombreux pays qui disposent de ressources limitées et/ou qui sont en proie à des conflits armés. Ce changement pourrait réduire considérablement le nombre de décès chez les enfants souffrant de cette maladie potentiellement mortelle mais traitable », a déclaré Lazro Fidelle, responsable de la recherche opérationnelle sur la tuberculose chez MSF.

À cet égard, l’ONG souligne que dans certains pays, il est difficile de confirmer les diagnostics de tuberculose, malgré la présence d’une équipe expérimentée et l’accès à tous les tests disponibles. Ils sont donc contraints de trouver un équilibre entre la nécessité de fournir un traitement le plus rapidement possible, ce qui peut faire la différence entre la vie et la mort, et la nécessité d’essayer d’éviter de donner un traitement inutile à des enfants qui n’ont peut-être pas la tuberculose.

Lire aussi:  Brésil - Les inondations dans le sud du Brésil font au moins 171 morts et 126 disparus

« Lorsqu’il s’agit de tests de diagnostic, notre plus grand défi réside dans la collecte d’échantillons. En général, les échantillons de crachats sont de mauvaise qualité et les alternatives, comme le lavage gastrique, ne sont pas les plus appropriées pour un enfant. Par conséquent, nous avons toujours désespérément besoin d’une méthode de diagnostic de la tuberculose chez l’enfant qui puisse être utilisée même dans les endroits les plus reculés et qui permette de tester des échantillons faciles à collecter, comme des écouvillons buccaux ou des gouttes de sang prélevées par piqûre au doigt », a ajouté M. Fidelle.

Article précédentLes baleines gardent une trace des changements environnementaux dans leurs fanons.
Article suivantElon Musk inaugure la gigafactory de Tesla à Berlin mardi.