Accueil Economie Signature d’un protocole d’accord et d’un contrat de concession entre l’Etat et...

Signature d’un protocole d’accord et d’un contrat de concession entre l’Etat et OCP pour la production d’eau potable par dessalement d’eau de mer à Safi et El Jadida

220
0

Le Premier ministre Aziz Akhannouch a présidé, mercredi à Rabat, la cérémonie de signature d’un protocole d’accord et d’un contrat de concession entre le gouvernement et le groupe Office Chérifien des Phosphates, qui s’inscrit dans le cadre d’un plan d’urgence de production d’eau potable à travers dessalement d’eau de mer, au profit des agences de distribution d’eau et d’électricité de Safi et d’El Jadida.
Le protocole d’accord entre le gouvernement et l’OCP a été signé d’une part par le ministre de l’Economie et des Finances, le ministre de l’Equipement et de l’Eau, le ministre de la Transition énergétique et du Développement durable, le secrétaire général du ministère de l’Intérieur, et d’autre part, le Président-Directeur Général du Groupe OCP.
Ce mémorandum s’inscrit dans le cadre de l’accélération de la mise en œuvre du Programme National d’Approvisionnement en Eau Potable et d’Irrigation 2020-2027, qui a été présenté à Sa Majesté le Roi Mohammed VI, notamment dans le volet relatif au programme de mobilisation des ressources en eau exceptionnelles, à travers la programmation d’usines de dessalement d’eau de mer.
En février 2022, le gouvernement a décidé de développer un programme complémentaire qui comprend le développement d’un partenariat stratégique avec l’OCP, pour une mobilisation à long terme et durable des ressources en eau, par le dessalement de l’eau de mer, afin de faire face à la situation actuelle caractérisée par une sécheresse exceptionnelle, et afin de réduire la pression sur le bassin d’eau d’Umm al-Rubaie, en évitant le danger de couper l’approvisionnement en eau potable des habitants de la zone.
Dans ce cadre, un projet conjoint de dessalement d’eau de mer a été lancé, dans le cadre d’un plan d’urgence visant la production d’eau potable, pour approvisionner les agences de Safi et d’El Jadida, ainsi que la production d’eau industrielle pour répondre aux besoins de l’Office Chérifien des Phosphates. Ce projet, qui s’inscrit dans le cadre de la stratégie « neutralité eau » de l’Office, qui stimule l’utilisation des énergies vertes, vise à utiliser exclusivement des eaux hors normes (eaux usées traitées et eau de mer dessalée) dans les opérations industrielles du Bureau.
Ce plan d’urgence permettra, dans un premier temps, de produire 85 millions de mètres cubes par an durant la période 2023 à 2025, et dans un second temps, d’atteindre 110 millions de mètres cubes par an, à partir de 2026.
En matière de production d’eau potable, le plan d’urgence à l’horizon 2023 vise à sécuriser 10 millions de mètres cubes pour l’Agence de Safi, et 30 millions de mètres cubes pour l’Agence d’El Jadida. Au cours des années 2024 et 2025, la production attendue sera de 15 millions de mètres cubes par an pour l’Agence de Safi, et de 32 millions de mètres cubes par an pour son homologue d’El Jadida. A partir de 2026, le plan vise à atteindre 30 millions de mètres cubes par an pour l’Agence de Safi, et 45 millions de mètres cubes pour l’Agence d’El Jadida.
En ce qui concerne la production d’eau destinée à répondre aux besoins industriels, le plan d’urgence vise à assurer la mobilisation de 35 millions de mètres cubes d’eau traitée annuellement.
A partir de 2026, les deux agences bénéficieront de 75 millions de mètres cubes d’eau dessalée par an pour les besoins des services publics, et de 35 millions de mètres cubes par an pour l’usage industriel de l’Office Chérifien des Phosphates.
Le dessalement de l’eau de mer sera réalisé dans quatre unités, dont deux sont situées à Jorf Lasfar à El Jadida, et deux à Safi.
Ces cérémonies ont également vu la signature d’un contrat de concession pour le dessalement d’eau de mer entre le gouvernement et l’Office chérifien des phosphates, signé par le ministère de l’Equipement et de l’Eau et OCP Green Water.
La concession accorde le droit de dessaler l’eau de mer, afin de fournir de l’eau potable à des prix compétitifs, au profit des deux agences indépendantes de distribution d’eau et d’électricité à Safi et El Jadida, en plus de l’eau traitée destinée à l’Office Chérifien des Phosphates à usage industriel. Ceci est en parallèle avec les efforts déployés au niveau des technologies, de l’énergie et du coût des intrants, ainsi qu’en recherche et développement à l’Université Mohammed VI Polytechnique.
La cérémonie a également été marquée par la signature du ministre de l’équipement et de l’eau, du ministre délégué auprès du ministre de l’économie et des finances chargé du budget et du secrétaire général du ministère de l’intérieur, d’un contrat relatif aux mécanismes de financement. pour ce projet.
A cette occasion, le Chef du Gouvernement a rappelé le haut patronage que Sa Majesté le Roi Mohammed VI attache au dossier de l’eau à caractère stratégique, qui a fait l’objet de directives royales dans le discours royal, à l’occasion de l’ouverture de la première session. de la deuxième année législative du onzième mandat législatif, et au cours des trois séances de travail tenues Il a été présidé par Sa Majesté à cet égard.
Le Premier ministre a appelé toutes les parties concernées à assurer la mise en place de toutes les conditions nécessaires à la réussite de cet atelier, qui constitue un volet important de la politique du Royaume de lutte contre le stress hydrique, outre le raccordement des bassins versants, la programmation de nouveaux barrages, et l’augmentation la capacité de réutiliser les eaux usées traitées.
Il est à noter qu’un comité stratégique supervisera la gestion stratégique du plan d’urgence, avec l’aide d’un comité de suivi.

Lire aussi:  Brian Harris, directeur de la technologie, SAS

Marrakech, 2023-07-06 18:00:04 (Maroc-Actu) –

Article précédentL’Aïd al-Adha injecte 16 milliards de dirhams dans les bénéfices
Article suivantLe Conseil Atlantique confirme la volonté du Maroc d’introduire les monnaies numériques