Accueil L'International Suisse – La Suisse approuve par référendum de nouvelles restrictions sur la...

Suisse – La Suisse approuve par référendum de nouvelles restrictions sur la publicité pour le tabac

874
0

Marrakech, 13 févr. (Maroc-Actu) –

Lors d’un référendum organisé dimanche, 56,6 % des électeurs suisses ont approuvé des règles plus strictes en matière de publicité pour le tabac afin d’empêcher l’exposition des mineurs.

Une majorité des 26 cantons du pays ont approuvé l’initiative populaire  » Oui à la protection des mineurs contre la publicité pour le tabac « . « C’est un grand pas en avant », a déclaré Grégoire Vittoz, directeur de l’ONG Addictions Suisse, cité par le portail d’information SwissInfo.

La Suisse abrite les deux plus grandes entreprises de tabac du monde, Philip Morris et British American Tobacco, et possédait jusqu’à présent l’une des législations les plus permissives d’Europe en matière de publicité pour le tabac.

Lire aussi:  La Banque européenne d'investissement alloue 30 millions d'euros au fonds d'efficacité énergétique de Solas Capital

« C’est un message clair du peuple au Parlement. Nous ne voulons pas de la législation actuelle. Nous voulons protéger nos enfants », a déclaré M. Vittoz à la télévision publique suisse.

Les opposants à l’initiative ont exprimé leur déception. « Aujourd’hui, c’est le tabac. Demain, ce sera l’alcool et la viande. Je n’aime pas vivre dans une société politiquement correcte où tout doit être réglementé », a déclaré le sénateur neuchâtelois Philippe Bauer.

La nouvelle législation n’autorise les publicités pour le tabac que dans les magazines, les brochures, les courriers électroniques ciblés et sur les contenus Internet destinés aux adultes. La publicité pour le tabac est interdite partout où un enfant pourrait la voir, comme dans les cinémas, les médias et les lieux de sport.

Lire aussi:  Ukraine - L'Allemagne envoie un nouveau lot de plus de 3 000 tonnes de nourriture à l'Ukraine

En outre, le financement public des médias a été rejeté lors d’un référendum organisé dimanche avec 56 % de soutien, une mesure visant à tenter de garantir l’indépendance du journalisme. Désormais, seuls les médias numériques pourront recevoir de l’argent directement de l’administration et seulement dans des conditions très précises.

Le troisième référendum a vu le rejet d’une interdiction radicale des tests sur les animaux, et le quatrième a vu la confirmation d’un droit de timbre pour les titres boursiers et autres titres de capital.

Article précédentL’augmentation de la taxe d’immatriculation concernera 250 000 véhicules achetés en 2021.
Article suivantScience – Gilead annonce des bourses internationales de recherche en oncologie sur les tumeurs solides