Accueil L'International Ukraine – Kuleba se félicite de la réunion tripartite en Turquie

Ukraine – Kuleba se félicite de la réunion tripartite en Turquie

786
0

Zelenski remercie les États-Unis et le Royaume-Uni pour leur décision d’interdire l’énergie russe

Marrakech, 9 Mar. (Maroc-Actu) –

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dimitro Kuleba, s’est félicité de la réunion tripartite avec ses homologues russe et turc, jeudi dans la ville côtière d’Antalya, bien que Sergueï Lavrov soit l’un des « architectes de l’invasion russe » en Ukraine.

« Il est nécessaire de préserver la vie ukrainienne, les villes ukrainiennes, mais parler ne signifie pas abandonner, et donc personne n’envisage d’abandonner. Nous écouterons ce que M. Lavrov dira et lui donnerons une réponse décente », a-t-il déclaré, rapporte l’agence de presse ukrainienne Ukrinform.

M. Kuleba a souligné que « la cessation des hostilités et le retrait des forces armées russes du territoire de l’Ukraine sont sur la table » et a insisté sur le fait que « la guerre doit prendre fin », selon l’agence de presse ukrainienne Unian.

En ce sens, le ministre des affaires étrangères a théorisé sur la question de savoir « si Erdogan a persuadé Poutine ou Cavusoglu a persuadé Lavrov » et a souligné que, même s’il négociera avec Lavrov, il le fera « en sachant parfaitement qu’il est l’un des architectes de l’agression contre l’Ukraine ».

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a annoncé lundi que la Turquie accueillera jeudi une réunion tripartite avec les ministres des Affaires étrangères de la Russie et de l’Ukraine, respectivement Sergei Lavrov et Dimitro Kuleba.

Lire aussi:  Chine - Alibaba réduit son bénéfice de 54% en 2021 à 10 048 millions d'euros.

Selon Cavusoglu, lors d’une conférence de presse, la réunion aura lieu dans la ville d’Antalya et il a souligné qu’il espère que cette réunion constituera un « tournant » et un « pas important » vers la paix et la stabilité en Ukraine.

La réunion tripartite aura lieu dans le cadre du Forum diplomatique d’Antalya, qui se tiendra dans la ville entre vendredi et dimanche de cette semaine. Le président russe Vladimir Poutine a exprimé dimanche à son homologue turc Recep Tayyip Erdogan sa volonté de négocier avec les autorités de Kiev.

Depuis plusieurs jours, la Turquie se propose comme médiateur dans le conflit. Erdogan a demandé à Poutine de coopérer pour « construire ensemble le chemin de la paix » et a réitéré sa volonté de collaborer à toute déclaration de cessez-le-feu ou d’ouverture de couloirs humanitaires.

« AVEC HONTETE »

Le message du président ukrainien Volodimir Zelenski était similaire à celui du ministre des affaires étrangères : « La guerre doit prendre fin. Nous devons nous asseoir à la table des négociations. Mais avec honnêteté, dans l’intérêt du peuple, et non avec des ambitions meurtrières dépassées », a-t-il déclaré.

Commentant l’annonce par le président américain Joe Biden d’une interdiction des importations de pétrole, de gaz et de charbon russes, M. Zelenski s’est dit « personnellement reconnaissant » de cette décision. M. Zelenski a également salué le veto progressif du Royaume-Uni à l’énergie russe.

Lire aussi:  BuzzFeed gagne 22,4 millions en 2021, soit plus du double.

« C’est très simple : chaque centime versé à la Russie se transforme en balles et en obus qui s’envolent vers d’autres États souverains », a-t-il déclaré dans un message vidéo mardi soir, ajoutant que « la Russie respectera le droit international et ne fera pas la guerre ou n’aura pas l’argent pour la déclencher ».

« Ils trouveront une autre station-service, mais l’interdiction des importations de pétrole aux États-Unis affaiblira l’État terroriste sur le plan économique, politique et idéologique, car il s’agit de liberté, d’avenir et de l’endroit où le monde entier se déplacera », a-t-il souligné, comme le rapporte Unian.

M. Zelenski a également évoqué les couloirs humanitaires et a souligné que l’Ukraine dispose de moyens de transport prêts, même s’il a averti que « les citoyens ne sont pas prêts » et qu' »ils tirent sur les voies d’évacuation et bloquent la livraison de biens et de médicaments ».

« Aujourd’hui, nous avons réussi à organiser un couloir humanitaire de Sumy à Poltava. Des centaines de personnes ont été secourues. Des cargaisons humanitaires ont été livrées. Mais ce n’est qu’un pourcentage de ce qui doit être fait », a déclaré le dirigeant ukrainien, comme le rapporte l’agence de presse Interfax.

Article précédentMaroc-Actu – Six Espagnols sur dix ont des logiciels malveillants sur leur ordinateur
Article suivantVolkswagen présente l’ID. Buzz en version bus et cargo à venir cette année