Accueil L'International Ukraine – La CEDH continuera à examiner les plaintes contre la Russie...

Ukraine – La CEDH continuera à examiner les plaintes contre la Russie jusqu’à la mi-septembre

631
0

Marrakech, 23 Mar. (Maroc-Actu) –

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) continuera à examiner les plaintes déposées contre la Russie jusqu’au 16 septembre, date à laquelle le pays ne sera plus lié par la Convention européenne des droits de l’homme à la suite de sa récente rupture avec le Conseil de l’Europe.

La sortie de la Russie de cet organe, qui avait déjà menacé de l’expulser en représailles à l’invasion de l’Ukraine, implique une dissociation d’autres instruments, tels que la Convention. Toutefois, le Comité des ministres du Conseil a décidé mardi qu’elle ne cessera d’être une partie qu’après six mois.

Lire aussi:  Russie - L'Espagne appelle à "accélérer" l'extraction du lithium pour réduire la dépendance à l'égard de l'industrie russe des batteries

En d’autres termes, si la Russie a cessé d’être un État membre du Conseil de l’Europe le 13 mars, elle devra respecter ses obligations en matière de droits de l’homme jusqu’au 16 septembre. Cette décision a été prise par Strasbourg, qui se réserve le droit d’examiner d’éventuelles plaintes pour des abus commis avant cette date.

Le Comité des ministres a également rappelé que la Russie doit s’acquitter de ses obligations financières avant le 16 mars et qu’elle sera responsable de tout retard accumulé jusqu’à cette date.

Lire aussi:  Argentine - Le Congrès argentin approuve l'accord conclu avec le FMI

La Russie a reproché au Conseil de l’Europe de se plier aux thèses des États-Unis, de l’OTAN et de l’Union européenne pour ses critiques constantes, qui se sont accentuées après l’offensive militaire lancée sur le territoire ukrainien le 24 février.

Article précédentMiles Morales est le nouveau Thor de Marvel.
Article suivantL’usine Nissan de Cantabrie fermera la semaine prochaine en raison de la crise des semi-conducteurs