Accueil L'International Ukraine – Le représentant de la Russie auprès de l’UE rejette l’invasion...

Ukraine – Le représentant de la Russie auprès de l’UE rejette l’invasion de l’Ukraine et demande aux États-Unis de fournir des preuves.

829
0

BERLIN, 16 févr. (DPA/EP) –

Le représentant permanent de la Russie auprès de l’Union européenne, Vladimir Chizhov, a rejeté mercredi les avertissements américains concernant une éventuelle attaque russe contre l’Ukraine et a exigé que les États-Unis « présentent des preuves ».

« En ce qui concerne la Russie, je peux vous assurer qu’il n’y aura pas d’attaque ce mercredi. Il n’y aura pas non plus d’escalade la semaine prochaine, ni la semaine suivante, ni le mois prochain », a déclaré M. Chischow au quotidien allemand Die Welt, ajoutant que « les guerres en Europe commencent rarement un mercredi ».

Les États-Unis ont déclaré qu’ils considéraient comme possible une incursion russe en Ukraine avant la clôture des Jeux olympiques d’hiver en Chine. À cet égard, Washington et ses alliés de l’OTAN ont accusé la Russie de préparer une nouvelle attaque à la frontière ukrainienne, une accusation que Moscou dément.

Lire aussi:  Royaume-Uni/Iran : deux ressortissants britannico-iraniens libérés par l'Iran arrivent au Royaume-Uni

M. Chizhov a condamné les commentaires des États-Unis concernant une éventuelle attaque contre l’Ukraine : « Lorsque vous portez des accusations, en particulier des accusations très graves contre la Russie, vous avez également la responsabilité de présenter des preuves. Sinon, c’est de la diffamation ».

Il a donc exhorté l’Occident à prendre au sérieux les préoccupations de la Russie en matière de sécurité : « Lorsque nos partenaires écouteront enfin nos préoccupations légitimes, un processus de détente ne tardera pas à se mettre en place. Ce serait dans l’intérêt de tous les Européens, de Lisbonne à Vladivostok, mais aussi de toutes les autres nations du monde ».

Lire aussi:  Ukraine - La FEJ appelle la communauté internationale à faire pression sur la Russie pour qu'elle débloque la ville ukrainienne de Mariupol.

Le Kremlin a exigé de l’OTAN qu’elle limite ses activités en Europe de l’Est et qu’elle s’engage à ne pas accueillir d’anciennes républiques soviétiques, comme l’Ukraine, en tant que nouveaux membres. Moscou a également demandé l’interdiction de déployer des systèmes d’armes, y compris un système de défense antimissile américain, en dehors des frontières de la Russie.

Article précédentAutre fraude Marvel : le Professeur X de Patrick Stewart dans Doctor Strange 2 sera-t-il comme le Quicksilver de WandaVision ?
Article suivantHispano Suiza collabore avec IED Turin pour redessiner l’Hispano Suiza Alfonso XIII.