Accueil L'International Ukraine – Londres et Paris conviennent de continuer à travailler « pour cibler »...

Ukraine – Londres et Paris conviennent de continuer à travailler « pour cibler » ceux qui financent « l’approche agressive » de la Russie.

773
0

Marrakech, 22 févr. (Maroc-Actu) –

Le Premier ministre britannique Boris Johnson et le président français Emmanuel Macron ont convenu mercredi de continuer à travailler « pour attaquer » les personnes et les entités qui financent « l’approche agressive » du président russe Vladimir Poutine.

M. Johnson a évoqué les sanctions imposées par le Royaume-Uni à Moscou en raison de la reconnaissance par la Russie de l’indépendance des régions de Donetsk et de Louhansk, qu’il a qualifiée de « grave violation » du droit international. Il a également estimé que l’envoi de troupes dans l’est de l’Ukraine constituait une violation des accords de Budapest et de Minsk.

Lire aussi:  Vatican.- Le journal du Vatican fait sa couverture sur "l'heure la plus sombre" de l'attaque russe en Ukraine

Dans un communiqué, l’administration britannique a déclaré que Johnson et Macron étaient d’accord pour dire que les actions de la Russie « ne menacent pas seulement la souveraineté de l’Ukraine », mais constituent une « attaque claire contre la liberté et la démocratie ».

Les deux hommes ont également réitéré leur intention de renforcer les frontières de l’Europe et de défendre la sécurité du continent face à « l’agression croissante de la Russie ». Ils resteront en contact étroit et se reparleront dans quelques jours.

L’administration Johnson a annoncé l’imposition de sanctions économiques contre cinq banques russes et trois personnes « très riches » en réponse à la reconnaissance des régions rebelles.

Lire aussi:  Malawi - Le Malawi active une réponse d'urgence après avoir détecté le premier cas de polio en trois décennies

La Russie a reconnu l’indépendance de Donetsk et de Louhansk lundi et, quelques heures plus tard, a ordonné aux forces armées russes d’entrer dans les régions dans le cadre d’une « mission de maintien de la paix », une décision vivement critiquée par la majeure partie de la communauté internationale.

Article précédentNouvelles images de NGC 1566 : la galaxie de la danseuse espagnole
Article suivantRenault dévoile l’extérieur du nouveau SUV Austral, qui sera dévoilé le 8 mars.