Accueil Divertissements Zendaya répond aux critiques concernant Euphoria, accusée de « glorifier » les drogues :...

Zendaya répond aux critiques concernant Euphoria, accusée de « glorifier » les drogues : « Ce n’est pas une fable morale ».

1203
0

Marrakech, 8 févr. (CultureLoisir) –

Zendaya a réagi aux critiques sévères formulées à son encontre par ‘Euphoria’, qui accusent la série de HBO de « glorifier » la consommation de drogue. La star de la série n’a pas hésité lorsqu’il s’est agi de en défendant l’histoire de Rue, Jules et compagnie par en soulignant que la fiction n’est pas « une fable morale pour apprendre aux gens comment vivre leur vie ou ce qu’ils devraient faire » et que, en montrant les dures conséquences de la toxicomanie, il « peut-être aider ceux qui y ont fait face ».

La polémique a éclaté après qu’un représentant de la D.A.R.E. (Drug Abuse Resistance Education), le programme éducatif qui vise à prévenir la consommation de drogues aux États-Unis, a déclaré à TMZ que la deuxième saison de Euphoria » dépeint des lycéens qui consomment des drogues « à tort et à travers »..

Selon ce représentant, cela conduit à « la dépendance, le sexe anonyme, la violence et d’autres comportements destructeurs. si communs et si répandus qu’on peut les voir partout dans le monde aujourd’hui.

Lire aussi:  Bande-annonce de Jurassic World : Dominion avec Laura Dern, Jeff Goldblum et Sam Neil et une planète envahie par les dinosaures.

« Il est très regrettable que HBO, les médias sociaux, les critiques de séries télévisées et la publicité aient choisi de qualifier la fiction de « révolutionnaire », au lieu de reconnaître… les conséquences négatives potentielles pour les adolescents d’âge scolaire qui sont actuellement confrontés à des risques et des défis liés à la santé mentale« , a-t-il ajouté.

« AIDER CES PERSONNES À SE SENTIR MOINS SEULES ».

L’actrice, qui a remporté un Emmy pour son interprétation de Rue dans la première saison, a souligné que « Euphoria » « devrait » présenter la consommation de drogue de manière crue afin de refléter pleinement les véritables défis auxquels les adolescents sont confrontés.

« Notre série n’est en aucun cas une fable morale visant à enseigner aux gens comment vivre leur vie. ou ce qu’ils devraient en faire. Si quelque chose, le sentiment derrière « Euphoria », ou quoi que ce soit que nous avons toujours essayé de faire, est d’aider les gens à se sentir un peu moins seuls dans leur expérience et leur douleur.« elle a dit à Entertainment Weekly.

Lire aussi:  Le film marocain « Le Troisième Vide » est en compétition officielle du Festival International du Film du Caire

« Et peut-être, avoir le sentiment qu’ils ne sont pas les seuls à souffrir ou à s’occuper de ceux qui souffrent« , a-t-il poursuivi. D’autre part, Sam Levinson, créateur de la série, a déclaré à Variety, lors de la première de la première saison, qu' »Euphoria » était une « histoire extrêmement personnelle », puisqu’il a évoqué ses propres addictions lorsqu’il était adolescent.

« Mon plus grand espoir est que les gens puissent se connecter et ceux qui ont besoin de guérir et de grandir avec Rue, Avec un peu de chance, à la fin de cette saison, ils verront cette lueur de lumière et ce changement qu’elle va connaître.« , a conclu l’actrice. L’euphorie vient d’être renouvelée pour une troisième saison et sa deuxième série d’épisodes, composée de huit épisodes, est déjà diffusée sur HBO Max.

Article précédentRita Ora signe pour la série Disney+ La Belle et la Bête
Article suivantBuzz contre l’empereur Zurg dans la bande-annonce épique de Lightyear