Accueil Divertissements Aujourd’hui, le Festival international du film de Dakhla démarre et célèbre le...

Aujourd’hui, le Festival international du film de Dakhla démarre et célèbre le cinéma africain dans sa dixième session

312
0

Vendredi, les activités de la dixième session du Festival international du film de Dakhla, organisé par l’Association pour la revitalisation culturelle et artistique des provinces du sud, sous le haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste, s’ouvriront du 16 au 20 juin 2022.
Cette édition célèbre le cinéma africain à travers la compétition officielle du long métrage, avec la participation de cinéastes de treize pays africains : Sénégal, Côte d’Ivoire, Nigeria, Ghana, Egypte, Cameroun, Burkina Faso, Tunisie, Rwanda, Tchad, Bénin, Cameroun et Maroc. La compétition officielle du long métrage verra la compétition de sept films afin de remporter le grand prix interne, le prix du jury et le prix de la réalisation, et elle est liée aux films suivants :
* La Nuit des Rois, réalisé par Philippe Lacotte (Côte d’Ivoire)
*Jojo Stories, réalisé par Apa Te Makama, CJ Phiri Obasi et Michael Omunoa (Nigéria)
* « Amansa Tayafi » réalisé par Kofi Ofuso Yeboah (Ghana)
*Le film « Breakable » réalisé par Ahmed Rashwan (Egypte)
The Bends, réalisé par Narcisse Wandji (Cameroun)
*Le film « Anato » réalisé par Fatima Ali Boubekdi (Maroc)
* La Traversée, réalisé par Irene Tassimbido (Burkina Faso)
Le jury officiel de la compétition est présidé par le réalisateur et producteur sénégalais, Moussa Touré, et le jury comprend :
Actrice Tila Kapomahoe (garçons)
Actrice Farah El Fassi (Maroc)
Réalisateur David Pepper Villa (Congo)
Réalisateur Sami Tlili (Tunisie)
Le Festival international du film de Dakhla rend hommage à la star marocaine Mona Fatto, qui a commencé sa carrière artistique par une apparition remarquée dans le film « L’amour à Casablanca » d’Abdelkader Lakta, avant de poursuivre son parcours artistique avec plusieurs rôles principaux, notamment avec le réalisateur Saad. Chraibi dans le film « Femmes et femmes », et avec la réalisatrice Farida Bourqiah dans la bande « Tareeq Al Ayala » et d’autres films, ainsi que dans un certain nombre d’œuvres télévisées qui ont fait d’elle l’une des artistes aimées du public.
Le festival rend également hommage au réalisateur marocain Jérôme Cohen-Olivar. Il est l’auteur et le réalisateur de deux films connus sur la scène mondiale : « Quandisha » avec la superstar internationale David Carradine, et « Midnight Orchestra » où il a managé les grandes stars Gad Elmaleh et Hassan Al-Fattah.
Le festival rend hommage à la réalisatrice et productrice rwandaise Jacqueline Murekeyisoni. La réalisatrice est fondatrice et présidente du Festival international du film féminin d’Urusaru, et elle est également présidente du comité exécutif de l’Association rwandaise du cinéma féminin, qui supervise la formation d’une nouvelle génération de cinéastes par le renforcement des capacités, le soutien à la production et la service de promotion.
Le festival s’ouvrira avec le film tunisien « Halal Cinema » du réalisateur tunisien Amine Boukhris.
Dans le cadre de la contribution du festival à l’introduction de productions cinématographiques sur l’histoire, la culture et le domaine désertique Hassani, un certain nombre de documentaires réalisés par les habitants des provinces du sud du Royaume seront projetés. A cette occasion, une rencontre sera organisée avec l’écrivain et chercheur en sciences sociales Ghaith Al-Khayat sur le thème « Culture et Cinéma », et la rencontre sera dynamisée par le journaliste Karim Al-Duwaishi.
Le public du festival rencontrera la première du documentaire « The Walk » de la réalisatrice Asmaa Al-Madeer.
Le réalisateur tunisien Amine Boukhris cadre une interview sur son expérience de réalisation d’un film documentaire, dynamisé par le journaliste et réalisateur Said Zreibea. L’écrivain et journaliste Hassan Narais est également actif dans le colloque du festival, qui a été choisi comme titre « Le cinéma marocain entre la question du public et le mécanisme de soutien », avec la participation du réalisateur Abdelilah El Gohary, du scénariste Bushra Malik, de l’acteur Abdel Kabir Rakna, la réalisatrice et productrice Rachida Saadi, et l’écrivain et scénariste Abdelilah El Hamdouchi.
Le festival donnera rendez-vous aux professionnels du cinéma avec la designer et productrice Dana Schuldermayer dans une Master Class sur « La créativité et le design vestimentaire au cinéma ».
Le festival verra l’organisation d’un atelier de formation pour les membres des ciné-clubs des provinces du sud avant l’ouverture et tout au long des journées du festival, portant sur « l’écriture d’un film documentaire » et « la réalisation d’un court métrage », en plus de la réalisation d’un court métrage. film pour l’un des bénéficiaires de ces ateliers de formation avec la contribution de la direction du festival en partenariat avec le London Art House Film Festival.
Au cours de cette session, le film marocain « 30 Millions », réalisé par Rabih Sajid, sera projeté.

Lire aussi:  Y a-t-il une taupe dans "l'Unité" ? Bande-annonce intense et date de première de la saison 2 de la série Movistar+.

Marrakech, 2022-06-16 19:15:02 (Maroc-Actu) –

Article précédentLa folie des prix élevés du carburant continue et l’emprise sur les citoyens s’intensifie
Article suivantLa Quatrième Session des Rencontres du Théâtre Arabe à Hanovre / Allemagne / Juin 2022.. Une plateforme culturelle pour le théâtre arabe et son industrie en Europe