Accueil Economie Le Maroc et l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel renforcent...

Le Maroc et l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel renforcent leur partenariat industriel

266
0

Le lundi 16 mai 2022 à Rabat, le ministre de l’Industrie et du Commerce Riyad Mazour s’est entretenu avec le directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) Gerd Muller, qui se trouve au Maroc, accompagné d’une délégation de haut niveau, du 15 au 19 mai, lors de la première visite de travail dans le monde arabe et en Afrique, depuis qu’il a assumé la présidence des Nations Unies.

A cette occasion, les deux parties ont exprimé leur entière satisfaction quant au résultat très positif de leur coopération, qui rend historique la relation entre le Maroc et l’ONUDI. Cette relation, qui s’est tissée au cours des trente dernières années, s’est renforcée dans le cadre du Programme de partenariat pour le Maroc et l’ONUDI, qui ambitionne d’accompagner les pays bénéficiaires et d’accélérer l’atteinte d’objectifs globaux et durables de développement industriel sur le long terme, par la mise en œuvre de projets intégrés capables de donner une nouvelle impulsion au développement. Pour le processus d’accélération industrielle déjà engagé.

Ainsi, le programme de partenariat entre le Maroc et l’ONUDI a identifié les secteurs de l’agro-alimentaire, du e-commerce, de l’Industrie 4.0, de l’économie circulaire, des zones industrielles et de l’énergie, pour mettre en œuvre des projets communs, en adéquation avec les exigences mondiales.

Pour atteindre cet objectif, Mazur et Muller ont signé une déclaration commune concernant le développement d’initiatives et de projets industriels visant à développer des partenariats entre le Maroc et l’ONUDI dans les domaines de l’industrialisation neutre en carbone et de la promotion de l’économie circulaire pour renforcer la compétitivité du Plateforme industrielle marocaine.

Lire aussi:  Un rapport révèle que les besoins de liquidité des banques marocaines

Cette déclaration vise également à soutenir la stratégie marocaine de lutte contre le changement climatique, en préparant un plan national d’activation de l’Accord de Kigali, qui prévoit l’abandon progressif des gaz de type hydrofluorocarbures (HFC) dans le domaine industriel. Il porte également sur l’appui du Ministère de l’Industrie et du Commerce au niveau de l’élaboration d’une Plateforme d’Analyse Industrielle (PAI), notamment à travers la création de pôles d’excellence intégrés aux niveaux national et régional, afin d’identifier et de mettre en œuvre le numérique projets et programmes d’innovation pour renforcer les capacités dans les domaines de la décarbonation de l’industrie, du transfert de technologie et de la production Numérique avancé, du commerce international et de l’investissement.

Lors de cet événement, une deuxième déclaration a été signée par le Ministère de l’Industrie et du Commerce, l’ONUDI et le Ministère de la Transition Energétique et du Développement Durable, et porte, entre autres, sur la mise en place d’un partenariat de développement pour l’utilisation de l’hydrogène vert à travers le développement de pôles industriels de compétitivité, d’innovation et de chaînes de valeur visant à contribuer à la décarbonation de l’industrie.

Mazour a déclaré : « Cette nouvelle impulsion de développement donnée à notre partenariat permettra de faire émerger des projets très importants qui répondent aux enjeux majeurs de notre industrie, notamment au niveau de la décarbonisation de l’industrie et de la réalisation d’un développement global et durable avec souplesse et adaptabilité, et au niveau des priorités du nouveau modèle de développement du Royaume. Cet élan contribuera sans aucun doute à atteindre l’objectif recherché de faire du Maroc la base industrielle neutre en carbone la plus compétitive au monde.

Lire aussi:  Le volume des échanges commerciaux entre le Maroc et la Russie a augmenté au cours

Pour sa part, Müller a souligné : « L’ONUDI apportera un appui solide à la mise en œuvre du cadre de coopération des Nations Unies pour le développement durable, qui contribuera directement au nouveau modèle de développement du Maroc. Alors que nous unissons nos efforts avec d’autres agences spécialisées des Nations Unies, l’ONUDI utilisera sa plateforme de partenariat pour soutenir le Maroc dans les énergies renouvelables, les économies circulaires et l’industrie centrée sur les données afin d’atteindre les objectifs ambitieux de décarbonisation du secteur industriel, ainsi que les objectifs de développement durable.

Au cours de ces cérémonies, le portail marocain des zones industrielles, développé par le Ministère de l’Industrie et du Commerce en coopération avec l’ONUDI, la Millennium Challenge Corporation, l’Agence Millennium Challenge Account – Maroc (MCA-Maroc) et l’ensemble des régulateurs de développement du Royaume, a été lancé. .

Cette plateforme électronique, https://industrial-estate.gov.ma, qui vise à contribuer au renforcement de la compétitivité internationale et de l’attractivité de l’offre nationale de l’immobilier industriel, se veut un outil de promotion, de gestion et de communication, centré sur immobilier industriel. Il permettra, entre autres, d’informer les investisseurs industriels marocains et internationaux sur les opportunités disponibles précises et actualisées au niveau de l’immobilier industriel, et d’assurer un suivi continu du développement de l’immobilier industriel.

Marrakech, 2022-05-17 19:02:17 (Maroc-Actu) –

Article précédentLa vie reprend aux deux carrefours de Ceuta et Melilla, deux heures après leur ouverture officielle
Article suivantEfforts américano-européens pour augmenter la fabrication de puces électroniques et pression sur la Russie