Accueil Economie Les agents immobiliers enflamment les prix des billets de voyage à l’occasion...

Les agents immobiliers enflamment les prix des billets de voyage à l’occasion de l’Aïd al-Adha

329
0

Un courtier pour le transport de passagers dans les gares routières a allumé les flammes des prix des billets à l’occasion de l’Aïd al-Adha, car les prix ont bondi de façon insensée en l’absence de contrôle par les comités compétents au niveau des gares.
Le journal Bayan Al-Youm, mercredi et jeudi, a examiné les conditions des passagers à la gare d’Ouled Zayan à Casablanca, car beaucoup d’entre eux n’ont pas obtenu de billets pour se rendre à leur destination en raison de la disparition des billets et des spéculations à leur sujet, par événement courtiers et les courtiers de bus « Courtia ».
Le prix du billet aller simple de la capitale économique à la ville de Fès a bondi de 170 dirhams, bien que le prix de référence soit de 80 dirhams, et le prix du voyage d’Al-Bayda vers la ville d’Agadir s’élevait à 350 dirhams, et pour Marrakech 250 dirhams.
Des courtiers contrôlent la plus grande gare routière du Maroc, en l’absence de surveillance de ces abus, qui se répètent chaque année, et que le voyageur impuissant paie pour cette escroquerie.
De nombreux voyageurs se sont retrouvés dans une situation peu enviable à la gare, qui regorge de courtiers au lieu de voyageurs, ce qui les a poussés à chercher un « crochet » pour se diriger vers leur destination, ce qui fait prospérer cette activité aussi en l’absence de tout gouvernement. action pour augmenter et augmenter le nombre de bus avant de telles occasions.
Si certains s’appuient sur ces mécanismes traditionnels de déplacement, d’autres ont eu recours à l’exploitation des réseaux sociaux pour coordonner des déplacements organisés entre individus d’une même ville en voiture particulière.
Au Maroc, il existe actuellement des groupes et des applications virtuelles, dans lesquelles des voyages sont annoncés, dont le plus célèbre est « Covovotrague », avec lequel les jeunes sont devenus très populaires, remplaçant l’épreuve de la recherche d’un billet chez les courtiers de crise, par un participation avec le propriétaire de la voiture aux frais de déplacement « essence + taxes d’autoroute .. ».
La plupart des voyageurs enregistrent le doublement des prix des billets, que ce soit à l’occasion de l’Aïd al-Adha ou d’autres occasions, en raison du chaos dans le secteur des transports, depuis l’annonce des mesures d’urgence pour la pandémie de Corona Covid 19.
Les voyageurs appellent le gouvernement à contrôler ce secteur qui n’est pas contrôlé, notamment au vu de l’existence de carnets de billets non respectés, en plus d’allouer des subventions aux carburants au profit des entreprises de transport routier qui ne craignent pas l’augmentation du prix des voyages.

Lire aussi:  Le ministre marocain de l'Industrie Riyad Mazur signe des accords pour créer

Youssef Al Khader

Photographie : Ahmed Aqil Makaw

Marrakech, 2022-07-07 23:41:20 (Maroc-Actu) –

Article précédentCasablanca accueillera le 13e Festival de théâtre arabe en janvier prochain
Article suivantL’inflation et le chômage menacent la paix sociale