Accueil Sciences & Tech Ouverture du premier salon pédagogique des smart cities à l’échelle africaine à...

Ouverture du premier salon pédagogique des smart cities à l’échelle africaine à Casablanca

539
0

L’ingénieur Lotfi Bennani, Directeur du Bureau d’Etudes d’Ingénierie « Innovatel Engineering », a déclaré hier mardi à Casablanca, que la tenue de la première exposition pédagogique pour les villes intelligentes au niveau africain donnera aux participants l’occasion de découvrir les dernières innovations dans le domaine de ville intelligente, des systèmes de transport connectés aux applications de gestion. l’énergie et les déchets, à travers un programme riche sur trois jours.

Ing. Lotfi a ajouté, à l’ouverture des activités de cette exposition, qui est accueillie par la Cité de l’Innovation et du Transfert de Technologies de l’Université Hassan II de Casablanca, les 9, 10 et 11 mai, que l’exposition pédagogique Africa Smart City est une opportunité pour startups, PME innovantes et enseignants-chercheurs dans le domaine technique pour présenter leurs projets et rechercher des partenaires pour les financer et les développer.

Il a expliqué, en passant, que la ville intelligente est un nouveau concept basé sur une approche holistique représentée dans l’intégration de divers systèmes d’information et de systèmes urbains complexes tels que le transport, la santé, l’énergie, la gouvernance, la sécurité et l’environnement, afin de construire un écosystème d’innovation qui exploite intelligemment la richesse informationnelle des données créées et collectées pour proposer des solutions aux problèmes. Les nouveaux développements des grandes villes modernes tels que la sécurité, le chômage, l’éducation, la qualité de vie, la qualité de vie et l’accélération du rythme de développement économique et ainsi de suite.

En ce qui concerne les avantages des villes intelligentes, Eng. Lutfi a souligné qu’ils fournissent un ensemble d’outils et de modèles pour améliorer les ressources naturelles et financières et permettent de promouvoir la durabilité d’un développement social et économique respectueux de l’environnement et répondant aux besoins des citoyens.

Lire aussi:  Maroc-Actu.-Le téléphone portable OnePlus 10 Pro arrivera en Espagne le 31 mars

Pour sa part, le Professeur Mounir Al-Rifi, Directeur de la Cité de l’Innovation et du Transfert de Technologies de Casablanca, a estimé que l’objectif de l’organisation du Salon Pédagogique des Smart Cities en Afrique est de chercher, dans le cadre de la coopération avec des partenaires, à développer des solutions innovantes pour les chefs d’agences et les responsables politiques aux niveaux local, national et africain pour atteindre le modèle de la ville intelligente selon les normes marocaines. Pur.

Le professeur Munir Al-Reifi a également ajouté, lors de la séance d’ouverture, que cette exposition verra la participation des dernières innovations et tendances technologiques des villes intelligentes, ainsi que la participation d’entreprises industrielles et autres spécialisées dans les conceptions et les mécanismes de construction avancés, bureaux d’études d’ingénieurs, architectes, organismes et organismes nationaux et internationaux.

Le même porte-parole a confirmé que cette exposition cible également les jeunes ingénieurs, les étudiants universitaires, les porteurs de projets de pointe et les entreprises émergentes afin de tisser des relations fortes entre les porteurs de solutions technologiques de pointe et entre les responsables de l’entité et les acteurs économiques et politiques.

Quant à Khadija bin Al-Shuwaikh, ouvrière du quartier Hassani, elle a estimé que sa présence au vernissage de cette exposition, qui est hébergée par le Centre d’innovation et de transfert de technologie, affilié à l’Université Hassan II, est, en plus de l’occasion de retrouver nombre d’anciens amis et collègues, c’est aussi l’occasion de visiter cet espace. Qui, par le travail, a accompagné sa naissance et sa renaissance.

Lire aussi:  L'empreinte d'une collision d'astéroïdes capturée à 10 millions d'années-lumière de distance

Benchuikh a ajouté que le centre est connu pour son activité continue avec l’apport d’un certain nombre de compétences, dont le Président de l’Université Hassan II, souhaitant le succès des activités de cette manifestation, qui a choisi un slogan réussi qui évoque la dimension africaine avec distinction.

Lors de la séance d’ouverture, qui a été marquée par la présence de Nabil Benazzouz, Président de la Fédération Marocaine du Conseil et de l’Ingénierie, et Idris Zarif, Président du Club des Managers au Maroc, le flambeau de la deuxième édition du Salon Pédagogique du Smart Villes d’Afrique a été remis au représentant de la région Souss-Massa, qui a été choisi pour organiser la prochaine session. De l’exposition en 2024.

Aussi, soit dit en passant, les quatre projets couronnés ont été couronnés lors du concours « Hatacon », qui a été nommé « Lions de l’innovation ». Il a été accueilli par la Cité de l’Innovation et du Transfert de Technologie de l’Université Hassan II de Casablanca, et environ 400 étudiants représentant un groupe d’universités marocaines de diverses régions y ont participé, en plus d’un groupe de représentants de clubs et sociétés étudiantes, devant 120 étudiants ont été sélectionnés, ils ont été répartis sous forme de petits groupes composés de 6 étudiants pour rivaliser entre eux pour trouver des solutions technologiques innovantes dans des projets intéressant les domaines de l’agriculture, de l’industrie, de la sécurité dans les villes, de l’énergie et d’autres domaines.

Hassan Arabe

Photographie : Taha Yassin Al-Shami

Marrakech, 2023-05-10 18:28:58 (Maroc-Actu) –

Article précédentOuverture des activités du 23ème Festival International du Cinéma Africain à Khouribga
Article suivantL’Autorité de contrôle des assurances et de la sécurité sociale obtient la triple certification