Accueil L'International Des dizaines de personnes manifestent à Beyrouth contre le premier ministre libanais...

Des dizaines de personnes manifestent à Beyrouth contre le premier ministre libanais et son projet de budget.

710
0

Marrakech, 12 févr. (Maroc-Actu) –

Des dizaines de manifestants se sont rassemblés samedi devant le domicile du Premier ministre libanais Nayib Mikati pour protester contre le projet de budget adopté jeudi par son gouvernement, qui implique l’imposition éventuelle de taxes supplémentaires sur la population du pays, plongé dans une très grave crise économique.

La police anti-émeute a été déployée sur le site, qui a été bouclé par des barbelés pour éviter les perturbations, mais aucun incident n’a été signalé jusqu’à présent, rapporte « L’Orient le Jour ».

Jeudi, après la réunion du Conseil des ministres, Mikati a tenu une conférence de presse au cours de laquelle il a exhorté la population à être patiente, dans des propos qui ont indigné une grande partie de la population.

Lire aussi:  Ukraine - L'ONU estime à 520 000 le nombre de réfugiés du conflit en Ukraine

Le gouvernement libanais a approuvé jeudi le budget de l’État pour l’année en cours, avec un déficit de 17%, et il va maintenant être envoyé au parlement pour être discuté lors d’une session qui commencera le 21 février et durera deux jours.

Le Liban traverse sa pire crise économique depuis deux ans et le gouvernement nouvellement nommé n’a pas été en mesure d’arrêter l’effondrement. Les pourparlers avec le Fonds monétaire international continuent d’achopper sur des désaccords profonds entre le gouvernement, la banque centrale et le secteur bancaire.

Lire aussi:  Le Panama demande aux États-Unis de revoir l'accord de libre-échange, dix ans après sa signature.

Alors que la livre continue de dégringoler et que des manifestations nationales sont organisées contre la classe politique du pays, accusée de corruption, il semble probable que l’administration Mikati augmente les prix des services publics.

« Nous ne pouvons pas continuer à donner de l’électricité gratuite, des appels téléphoniques gratuits ou de l’eau gratuite », a déclaré Mikati à la fin de la réunion. « J’aimerais que nous puissions le faire », a-t-il déploré.

Article précédentLa police canadienne commence à expulser les manifestants contre les restrictions du COVID sur le pont Ambassador
Article suivantLes pays baltes convoquent le Belarus à l’OSCE pour son incapacité à expliquer les manœuvres avec la Russie